dimanche 25 juin 2017

ENTREMETS FRAMBOISE-COCO (SANS LACTOSE NI GLUTEN)

Il y a quelques temps, j'ai testé une recette de gâteau roulé sans gluten. Bluffée par le moelleux et la souplesse du biscuit, j'ai tout de suite pensé que cela pourrait faire une très bonne base de génoise pour d'autres types de gâteaux. Essai transformé : c'est vraiment le cas! Merci au blog A Prendre Sans Faim! J'ai juste allégé le biscuit en sucre.
Pour la partie "bavarois", c'est un coup de pif-paf-pouf qui a bien tourné avec un reste de compote maison pomme-framboise, un reste de lait de coco et un poil de gélatine. Aucun sucre ajouté car je n'en avais pas mis dans ma compote et le lait de coco est lui-même suffisamment sucré au naturel. C'est tout good, tout frais, tout léger, tout comme on aime en ces temps de fortes chaleurs!
La photo est celle de mon coup d'essai. Je tâcherai de la réactualiser maintenant que le résultat est bien abouti car ici, le dessus était un peu mou et les traces de doigts sur le sucre glace (non nécessaire!) de l'assiette ne font franchement pas terribles!
Voici la recette. Les proportions sont un peu bâtardes pour le biscuit car j'ai adapté à la quantité souhaitée.

Pour les ingrédients (4 entremets) :
     le biscuit
- 55g de sucre
- 33g de poudre d'amande
- 33g de maïzena
- 2 oeufs
Avec cette quantité de biscuit, vous faites soit 4 entremets avec une simple base en biscuit, soit 3 gâteaux avec base + bordure en biscuit, un peu de type charlotte.
     le "bavarois"
- 360g ou 300ml de compote pomme-framboise
- 15cl ou 15 càs de lait de coco
- 2,5 feuilles de gélatine (il n'y en avait que 2 sur la photo ci-dessus et la tenue était limite)
J'avais fait la compote avec 1kg de pommes et 250g de framboises. Je n'en ai utilisé qu'un petit 1/3 pour cette recette.

Pour la réalisation :
On commence par le biscuit.
- Préchauffez le four à 180° chaleur tournante et recouvrez une plaque de cuisson avec du papier sulfurisé.
- Séparez les blancs des jaunes. Dans un saladier, fouettez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et mousse un peu. Incorporez-y la maïzena et la poudre d'amande. Vous obtiendrez une pâte assez compacte.
- Dans un autre bol, montez les blancs en neige. Fouettez une càs de blancs montés en neige avec l'appareil à base de jaunes pour le détendre. Incorporez délicatement le reste des blancs, en trois fois, en faisant des mouvements du bas vers le haut pour ne pas que les blancs retombent.
- Versez la préparation sur la plaque de cuisson et laissez cuire 8mn.
- A la fin de la cuisson, retournez la plaque sur un torchon humide et décollez délicatement le biscuit du papier sulfurisé. Recouvrez d'un autre torchon humide (ou repliez votre torchon si celui-ci est assez grand) et laissez refroidir.
- Une fois le biscuit refroidi, couper des disques avec des emportes-pièces et disposez les disques avec leurs emportes-pièces sur un plat recouvert de papier sulfurisé.

Maintenant, le bavarois. Attention, c'est trèèèèès délicat!
- Réhydratez la gélatine dans un bol d'eau bien froide.
- Dans une casserole, mélangez la compote et le lait de coco et faites tiédir. Ajoutez les feuilles de gélatine et mélangez jusqu'à ce qu'elle ait bien fondu. Voilà, le "bavarois" est fait! lol
- Versez cette préparation dans les emportes-pièces, sur les bases de biscuit, et laissez prendre au froid env. 2h30.

Au moment de servir, démoulez et décorez à l'aide de quelques fruits frais.

dimanche 29 janvier 2017

FEUILLETÉ DE LA MER SANS GLUTEN NI LACTOSE... ET 100% MAISON!

Je suis tellement heureuse d'avoir réussi à faire cette pâte feuilletée sans gluten qu'il me fallait montrer ce qu'elle donne à la cuisson. Verdict : top! Pour ma première utilisation de cette pâte géniale, j'ai décidé de faire ce feuilleté de la mer après un savant shake-your-freezer-baby. On s'est régalés! Je vous donne tout de suite la recette.

Pour les ingrédients (2 feuilletés) :
     les croûtes feuilletées
- de la pâte feuilletée maison sans gluten (1/4 de la recette suffit)
- 1 oeuf pour la dorure
     la garniture
- 1 pavé de colin de 100g
- 10-12 crevettes
- env. 150-200ml de bouillon de légumes
- env. 2 càc de maïzena
- 1/2 oignon
- 1/2 gousse d'ail
- 1 carotte déja cuite (optionnel)
- 5 beaux brins de persil
- quelques gouttes de citron
- 1/3 verre de vin blanc
- huile d'olive
- sel, poivre

Pour la réalisation :
Tout d'abord, les feuilletés (à faire un peu à l'avance).
- Étalez la pâte et découpez 4 disques à l'aide d'un emporte-pièce de 10cm de diamètre. 
- Dans 2 disques de pâte, taillez un cercle au centre à l'aide d'un emporte-pièce de 6cm de diamètre. 
- Placez les disques pleins sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et badigonnez-les d'oeuf battu. Recouvrez chacun d'un disque ajouré et badigeonnez d'oeuf battu. 
- Laissez reposer au frigo pendant 1 à 2h. Cette étape permet à la pâte de rester stable à la cuisson.
- Préchauffez le four à 175°. Re-badigeonnez vos (futurs) feuilletés d'oeuf battu et enfournez-les pour 20-25mn. 

Passons à la garniture au colin et crevettes.
- Dans une poêle, faites revenir l'oignon coupé en lamelles et déglacez au vin blanc. Ajoutez l'ail écrasé, laissez cuire une petite minute et réservez.
- Dans la même poêle, faites revenir le pavé de colin à feu vif et sur les deux faces. Salez et poivrez chacune des faces.
- Débarrassez le colin sur une planche, coupez-le en gros dés et remettez-le dans la poêle à feu doux avec l'oignon et l'ail. 
- Dans une petite tasse, diluez la maïzena dans un peu de bouillon de légumes. Ajoutez au reste du bouillon et versez-le dans la poêle. Mélangez un peu.
- Ciselez le persil, décortiquez les crevettes, coupez la carotte en petits dés et mettez le tout dans la poêle. Remuez afin que l'épaississement de la sauce soit homogène. Rajoutez de l'eau ou de la maïzena s'il y a besoin d'ajuster la texture.
- Ajoutez quelques gouttes de citron et ajustez l'assaisonnement au besoin.

Enfin, le dressage.
- 10mn avant de servir, préchauffez votre four à env. 180-190°. Retirez les chapeaux des bouchées feuilletées à l'aide d'un petit couteau et remettez bouchées et chapeaux à chauffer au four.
- Au bout de 5mn, sortez les feuilletés, répartissez-y la garniture (chaude) et replacez le tout au four pour quelques minutes supplémentaires.
Et voilà, y a plus qu'à se régaler! 

jeudi 26 janvier 2017

PÂTE FEUILLETÉE SANS GLUTEN


Victoire! Bonheur! Ca y est, j'ai trouvé le moyen de faire une pâte feuilletée sans gluten maison! Certes, on en trouve maintenant assez facilement dans le commerce mais elles sont souvent plus dures sous la dent et nettement moins feuilletées que leurs consoeurs au blé. Là, je vous garantis un feuilletage mor-tel qui déchire!!
La difficulté avec la farine sans gluten est qu'elle donne des pâtes qui s'effritent et se déchirent. Pas facile dans ces conditions d'envisager un tourage. Mais ça a fait tilt dans ma tête quand j'ai fait une pâte feuilletée inversée (avec gluten) l'autre jour : si c'est le beurre qui entoure la farine, l'ensemble devrait se tenir même si je manipule du sans gluten! J'ai donc suivi scrupuleusement la recette de la pâte feuilletée inversée en utilisant mon mix maison de farines sans gluten et ça a marché au-delà de mes espérances! Je remercie au passage Bernard de La Cuisine de Bernard grâce à qui je réussis mes pâtes feuilletées inversées à tous les coups. Je vous donne la recette tout de suite. Je vous promets d'ajouter des photos des différentes étapes du tourage dès que je ferai une nouvelle pâte.

Pour les ingrédients (env. 900-920g de pâte) :
      La détrempe :
- 250g de farine sans gluten*
- 50g de beurre doux pas trop dur
- 125g d'eau
- 10g de sel

      Le pâton au beurre :
- 400g de beurre doux
- 150g de farine

      *Mon mix de farines sans gluten
- 130g de farine de maïs
- 100g de farine de riz
- 70g de maïzena
- 50g de fécule de pomme de terre
- 1 belle càc de gomme guar

Pour la réalisation :
Tout d'abord, la détrempe.
- Versez l'eau dans un petit bol et ajoutez le sel pour le dissoudre.
- Dans un saladier, travailler le beurre et la farine à la main afin d'obtenir un sable homogène.
- Remuez légèrement le liquide à la cuillère si le sel n'est pas encore tout à fait dissout puis ajoutez l'eau salée au "sable" en une fois.
- Mélangez grossièrement à la cuillère à bois et finissez à la main. Il n'est pas nécessaire d'obtenir un pâton parfaitement homogène.
- Donnez au pâton une forme de pavé qui fait à peu près 2-3cm d'épaisseur, 15cm de long et 10cm de large, filmez-le et placez-le au frigo.

Maintenant, le pâton au beurre.
- Dans un saladier, incorporez à la main la farine au beurre. Le mélange doit être parfaitement homogène.
- Donnez au pâton la même forme que la détrempe. Ce pavé sera légèrement plus épais, c'est normal. Filmez-le et placez-le au frigo pour au moins 1/2h. (Personnellement, je le laisse 1h pour être certaine qu'il soit bien froid.)

Quelques remarques avant d'attaquer le tourage :
- pour toutes les étapes à venir, il est essentiel que la pâte soit très froide. Pour ma part, je place même des packs de glace sur mon plan de travail et mets mon rouleau à pâtisserie au congélateur 5 à 10mn avant chaque tour.
- Ne farinez pas trop votre plan de travail pour ne pas altérer la texture finale de la pâte.
- La pâte sans gluten peut s'effriter légèrement sur les bords et se craqueler un peu quand on la plie. Ce n'est pas grave, cela n'aura aucune incidence sur le résultat final.

Avec tout ça, on peut se mettre au tourage.
- Sur un plan de travail légèrement fariné, étalez le pâton au beurre sur 2 fois sa longueur. Posez la détrempe sur le pâton au beurre, à gauche. Refermez le pâton au beurre sur la détrempe en rabattant le côté droit sur la détrempe.
- Pivotez la pâte d'un quart de tour et étalez-la sur 4 fois sa longueur de départ. (J'ai souvent du mal à aller jusqu'à 4 fois mais rassurez-vous, ça marche très bien si vous ne l'étalez que sur 3 fois la longueur).
- Rabattez les côtés de la pâte vers le milieu (les bords gauche et droit de la pâte doivent se toucher au centre) puis repliez les deux côtés l'un sur l'autre. Le premier tour double est fait! Filmez et laissez la pâte faire un petit roupillon d'au moins 1h au frigo.
- Au bout d'1h, faites le deuxième tour double : comme pour l'étape précédente, étalez la pâte sur quatre fois sa longueur, rabattez les côtés vers le milieu de sorte que les bords se touchent au centre puis repliez les deux côtés l'un sur l'autre. Filmez et placez au frigo pour 1/2h.
- Après cette 1/2h, faites un premier tour simple : étalez la pâte sur 3 fois sa longueur. Rabattez le côté droit non pas jusqu'au centre mais jusqu'au tiers gauche de la pâte. Refermez la pâte en rabattant le côté gauche. Filmez, dodofrigo d'1/2h.
- Après cette pause d'1/2h, faites un autre tour simple : étalez la pâte sur 3 fois sa longueur, rabattez le côté droit jusqu'au 1/3 gauche de la pâte et refermez en rabattant le côté gauche. Et bonne nouvelle, votre pâte est prête à l'emploi! Si vous voulez admirer votre beau travail, coupez votre pavé de pâte en 2 et vous verrez les stries que dessinent les différentes couches. Bravo, vous avez fait du super boulot!
Petit essai de cuisson : c'est beau hein! :D

vendredi 2 décembre 2016

SUCCÈS AUX NOIX


Cela faisait une éternité que je souhaitais me lancer dans cette recette. Alors quand mes beaux-parents nous ont donné tout un cageot de noix de leur jardin, je n'ai pas traîné pour me mettre à l'ouvrage. Et devinez quoi, ce succès a été un succès! (OK elle est super super super nulle mais n'empêche que c'est vrai!) Dès que je referai cette recette, je changerai cette photo car je n'avais pas réalisé que l'arrière-plan était vraiment pourri!
Merci à mes beaux-parents, donc, mais aussi à Les Marmites s'agitent pour sa recette extra! Ce n'est pas très compliqué à faire mais cela prend un peu de temps. Je vous explique tout ça tout de suite :

Pour les ingrédients :
     Pour le praliné aux noix (quantité pour au moins 2 recettes, conservable plusieurs semaines au frigo, dans un bocal hermétique)
 - 130g de noix
- 130g de sucre glace
     Pour le biscuit
- 100g de poudre d'amande
- 100g de sucre glace
- 25g de farine
- 5 blancs d'oeuf
- 50g de sucre en poudre
     Pour la crème aux noix
- 25cl de lait (délactosé pour moi)
- 2 jaunes d'oeuf
- 25g de farine
- 25g de sucre
- 100g de praliné aux noix
- 75g de beurre pommade
Mettre de côté quelques beaux cerneaux de noix et un peu de sucre glace pour la déco.

Pour la préparation :
Tout d'abord, le praliné aux noix.
La veille, dans une poêle, mettez les noix et le sucre glace et laissez fondre doucement jusqu'à ce que le sucre fonde et caramélise. Remuez de temps en temps pour que les noix soient toutes bien enrobées.
Débarrassez dans une assiette, laissez le caramel se figer un peu puis mixez les noix caramélisées jusqu'à obtenir une poudre. Si comme moi, vous ne disposez que d'un blender, pas de souci! Faites juste cette opération en 3 fois. Puis, repassez l'ensemble de la poudre obtenue au blender jusqu'à ce que la poudre prenne l'aspect d'une pâte plus liquide.
Réservez dans un bocal bien hermétique et placez au frigo.

Ensuite, le biscuit.
Préchauffez le four à 130°.
Dans un saladier, mélangez bien la poudre d'amande, le sucre glace et la farine et tamisez. (J'ai oublié de le faire mais ça ne m'a pas posé de problème.)
Montez les blancs en neige ferme, serrez-les avec le sucre en poudre en 3 fois, puis incorporez-les aux ingrédients secs en 3 fois également.
Préparez les plaques de cuisson : sur chaque, mettez une feuille de papier sulfurisé et dessinez un cercle en vous aidant d'une assiette. (Perso, j'ai pris une assiette de 22 cm de diamètre et c'était un peu trop grand.)
A l'aide d'une poche à douille, disposez la pâte à biscuit sur chacun des cercles dessinés en faisant une spirale du centre vers l'extérieur.
Enfournez pour 40mn.
Ne décollez le biscuit qu'une fois celui-ci bien refroidi et si besoin, retaillez-le à l'aide d'un couteau et de votre assiette témoin.

Maintenant, la crème.
Dans une casserole, portez le lait à ébullition.
Pendant ce temps, dans un saladier, fouettez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la farine et fouettez à nouveau.
Filtrez le lait bouilli et incorporez-le tout de suite au mélange oeuf-sucre-farine.
Versez l'ensemble dans une casserole et faites prendre la crème pâtissière à feu doux en remuant constamment au fouet.
Débarrassez dans un plat, filmez au contact (je ne l'avais pas fait, suivant les indications de la recette, mais j'ai ensuite été embêtée par des petits grumeaux, ce qui m'a valu une partie acharnée de grumeaux vs batteur) et laissez refroidir la crème pâtissière à température ambiante.
Pendant ce temps, travaillez le beurre dans un bol à l'aide d'une cuillère jusqu'à ce qu'il devienne bien pommade.
Une fois la crème pâtissière refroidie, détendez-la au batteur puis incorporez le praliné aux noix. Fouettez jusqu'à ce que le mélange soit bien homogène. Enfin, ajoutez le beurre très progressivement, 1 càc par 1 càc, afin que la crème monte bien.
Remplissez une poche à douille de cette crème aux noix et placez au frais.

Enfin, le dressage!
Disposez un cercle de biscuit face croûtée sur un plat. Répartissez la crème par petits tas en commençant par le centre puis recouvrez avec 2ème biscuit, face croûtée sur le dessus. Réservez au frais au moins 1h (il est même encore meilleur le lendemain).
Saupoudrez d'un peu de sucre glace à l'aide d'une petite passoire, décorez avec les cerneaux de noix restants et bon ap'!

mardi 30 août 2016

RESTAURANT : LES RÔTISSEURS DE LA CÔTE (CAVALAIRE-SUR-MER)

Voilà un établissement où mon homme et moi aimons nous rendre lors de notre traditionnel séjour estival à Cavalaire. Il n'y en a pas tant que cela car les restaurants sont souvent chers pour pas grand-chose et bruyants à cause des concerts live des bars du port. Il ne faut pas non plus se bercer d'illusions, les prix de la carte s'alignent sur ceux des autres restaurants et le niveau sonore peut être élevé du fait des concerts live qui ont parfois lieu dans la partie bar-lounge de l'établissement. Cependant, on s'y retrouve parce que c'est un endroit du port qui est moins pris par la foule, leurs produits sont vraiment bons, l'accueil est chaleureux (on ne nous fait pas comprendre qu'il faudrait songer à libérer la table au bout d'1/2h) et le cadre est très sympa, avec de grandes terrasses et une déco un peu branchée pas désagréable. Quant au bruit, l'établissement est fait de telle sorte que la partie restaurant reste plutôt bien épargnée.

D'ordinaire, nous y allons pour l'espace lounge, pour prendre l'apéritif ou un verre après le dîner. Leurs assiettes à partager sont fabuleuses, si bien qu'il est plusieurs fois arrivé que de simples apéros se soient transformés en dîners-tapas. Voici un aperçu de ce que l'on peut déguster côté lounge :

Vous voyez là leurs moules et encornets au chorizo cuits à la plancha. On adore! Ils proposent bien d'autres choses, notamment une assiette à tomber de foie gras mi-cuit, chutney et fleur de sel à la truffe. Leurs pizzas - que l'on peut aussi commander côté restaurant - se défendent également plutôt pas mal et restent abordables.

Cette année, nous avons décidé de nous faire plaisir en testant le restaurant. Malgré quelques bémols, nous n'avons pas été déçus. Petit retour sur nos choix :
Nos apéritifs : un Spritz sans olive pour le plus grand bonheur de Môssieur et pour moi, un cocktail sans alcool dont j'ai oublié le nom à base de citron pressé, Perrier, menthe et sorbet citron. Pas mal, moins sucré que ce que je craignais même si déjà un peu trop à mon goût! En amuse-bouche, on nous a apporté des petits pains au lait garnis d'une terrine de saumon maison plutôt sympas. J'avais trop faim, j'ai zappé la photo!
L'entrée : gravlax de saumon à l'aneth, jeunes pousses et gressin. Chose appréciable, la sauce (très bonne) était dans un petit ramequin à part. Nous avons pris cette entrée à partager et avons très bien fait car elle était copieuse et la suite ne l'était pas moins. C'était très bon quoiqu'un poil trop salé pour nous.
Le plat : pavé de boeuf façon Rossini au foie gras poêlé et dauphinois à la truffe. C'était l'une des suggestions du jour et nous avons tous les deux craqué! Nous n'avons pas du tout regretté notre choix car la viande était d'une tendreté extra et les cuissons étaient parfaitement maîtrisées. Nous avons adoré la petite note de truffe dans le dauphinois. Par contre, la quantité est telle qu'il est difficile d'enchaîner sur un dessert après...!
Le dessert : tarte au citron meringuée pour moi. J'ai appris à la commande qu'elle allait être déstructurée et j'aurais préféré qu'elle soit traditionnelle. Franchement, j'en ai marre des verrines / desserts déstructurés / revisites etc. qui font rendre acceptables des trucs qui sont en fait du shake it all baby. D'ailleurs, même déstructurée, elle n'était vraiment pas enthousiasmante. Le curd était archi sucré, le crumble était dur comme du roc et était également une bombe de sucre. Quant à la meringue, c'était des simples morceaux de meringue dure émiettée qui n'avaient strictement aucun intérêt si ce n'est rajouter du sucre au sucre. Je n'ai mangé qu'à peine 1/4 du truc, mon homme m'a aidée à finir mais on n'a pas pu liquider tout ça. Ceux qui aiment le sucre y auraient peut-être trouvé leur compte. En tout cas, à défaut de qualité, il y avait plus que ce qu'il fallait niveau quantité!
Et celui de monsieur : fondant au chocolat. Apparemment une belle tuerie bien chocolatée et fondante comme il faut. C'est dans ces moments-là que j'aimerais aimer le chocolat! Comme mon dessert était archi décevant, mon homme m'a fait cadeau de sa chantilly et de sa boule de glace vanille. Pour le coup, la glace était excellente et je m'en suis autrement plus régalée que de ma verrine. Vu les desserts sur les autres tables, je crois que j'avais vraiment tiré le mauvais numéro.

Niveau budget :
Comptez environ 16-17 euros pour une entrée, 22-25 euros pour un plat (les suggestions du jour peuvent monter jusqu'à 35-40 euros) et 12-15 euros pour un dessert. Pas donné, donc. Je crois me souvenir qu'il y avait une formule mais je n'en suis pas certaine. Quoi qu'il en soit, l'option pizza est beaucoup plus abordable et tient bien la route, de même que celle de l'apéro-tapas.

Y aller / réserver :
rue du port
83240 Cavalaire-sur-mer
04 94 15 46 47
http://www.lesrotisseursdelacote.com/

vendredi 26 août 2016

BOL-GALETTE DE SALADE COMPOSÉE POUR PLANCHA-PARTY


Ce petit bol est tout bête, ce n'est pas la présentation la plus révolutionnaire qui soit mais cela donne malgré tout de l'allure à une simple salade. C'est aussi très sympa à dépiauter, à croquer et pour les intolérants, c'est sans gluten, sans lactose et sans oeuf. Alors George, what else?! Comme mon poulet mariné pif-paf-pouf aux agrumes s'est très bien défendu, je vous en donne également la recette.

Pour les ingrédients :
      les bols-galettes (6 galettes) :
- 140g de farine de sarrasin
- 250 + 50ml d'eau
- 1/2 càc de sel
- beurre 1/2 sel
      le poulet mariné (pour 2 personnes) :
- 300g de poulet
- jus d'1/2 citron vert
- zeste d'un citron vert
- 2 càs de jus de pamplemousse
- 3 càs de jus de passion
- 1 càs d'huile d'olive
- 1 càs de sauce soja
- 5-6 feuilles de menthe ciselées
- env. 2 belles càs de coriandre ciselée
- 1 grosse gousse d'ail ou 2 petites hachée(s) finement
- 1 belle pincée de piment d'Espelette

Pour la réalisation :
D'abord, les bols-galettes.
- Dans un saladier, mélangez la farine, le sel et 250ml d'eau. Laissez reposer l'appareil 1/2h.
- Au bout d'1/2h, incorporez le reste de l'eau et préchauffez votre four à 180°.
- Sur une plaque, posez des bols renversés, recouvrez-les de papier alu et beurrez-les comme des moules classiques. Vérifiez bien que vos bols supportent le passage au four!
- Faites cuire vos galettes une à une dans une poêle chaude légèrement beurrée ou huilée (comme des crêpes, pour ceux qui n'en auraient jamais fait). Lorsque vous retournez une galette pour la faire cuire sur l'autre face, beurrez-la légèrement sur la face déjà cuite.
- Dès qu'une galette est cuite, posez-la sur un bol renversé et aplatissez légèrement les côtés à la main afin de donner une forme du bol.
- Une fois tous les bols couverts, enfournez pour env. 10mn, jusqu'à coloration. Attendez que cela refroidisse un peu avant de démouler.

Quelques conseils :
- si vous faites plusieurs fournées de bols : pendant le séchage des premiers dans le four, poursuivez la cuisson des galettes à la poêle et couvrez-les à l'aide d'une cloche afin qu'elles ne se dessèchent pas;
- si vous utilisez des galettes du commerce : fingers in ze nose! Badigeonnez juste une face de chaque galette de beurre fondu à l'aide d'un pinceau.
- Et bien sûr, GARNISSEZ VOS BOLS AU DERNIER MOMENT! Ils se ramolliraient avec la sauce si vous les remplissiez trop longtemps à l'avance.


Maintenant, le poulet mariné aux agrumes.
- Dans un sac de congélation, mettez tous les ingrédients de la marinade.
- Détaillez le poulet en gros dés ou émincez-le, selon votre préférence, et placez-le dans le sac à congélation. Malaxez bien le tout et vérifiez l'assaisonnement.
- Après un p'tit roupillon du poulet au frigo, faites chauffer la plancha!
Je l'ai servi avec une petite sauce menthe-courgette dont je donnerai la recette prochainement.

Si vous êtes en quête d'inspiration pour la salade composée : ici, c'est roquette, avocat, tomate cerise, coeurs de palmier, pamplemousse, quinoa, sauce au jus de citron / pamplemousse / balsamique / huile d'olive / ail en semoule / coriandre / estragon / poivre.

mercredi 24 août 2016

TUILES AUX AMANDES (SANS GLUTEN)


Oui, tuileS, car il y en a eu plusieurs!
Depuis le temps que je voulais m'y essayer, l'occasion s'est enfin présentée hier alors que j'étais invitée à déjeuner et chargée d'apporter le dessert. Vu les températures caniculaires de ces derniers jours, je ne voyais pas quoi apporter d'autre que des sorbets avec quelques fruits. Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais perso, je culpabilise toujours quand je viens avec du tout fait. Il faut toujours qu'il y ait au moins un petit truc home-made. C'est stupide, je sais!
 Bref. En jouant à Google est mon ami, je suis tombée sur la recette de tuiles sans gluten de Miss Cook' sans gluten. Je l'ai presque suivie à la lettre et hormis un réel problème de cuisson (auquel j'ai remédié), c'est une bombe! Merci à elle pour le partage. Je vous fais part tout de suite de la recette que j'ai faite et qui a fonctionné.

Pour les ingrédients (env. 12 tuiles de 7-8cm de diamètre) :
- 1 blanc d'oeuf
- 50g de sucre
- 18g de beurre 1/2 sel
- 30g d'amandes effilées
- 15g de maïzena
- 1/2 gousse de vanille
Il était indiqué d'ajouter également une càs de poudre d'amande. J'ai dû faire sans et honnêtement, je ne vois pas ce que cela apporterait d'en ajouter. À vous de voir!

Pour la réalisation :
- Préchauffez le four à 160 degrés.
- Faites fondre le beurre dans une casserole ou dans un petit bol au micro-ondes.
- Dans un saladier, battez le blanc d'oeuf avec le sucre et la vanille jusqu'à ce que cela mousse mais sans le monter en neige.
- Ajoutez le beurre fondu, la maïzena et les amandes effilées.
- Disposez des cuillerées à café de cette préparation sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en espaçant bien chaque cuillerée. Eh oui, ça s'étale beaucoup!
- Enfournez pour 10mn.
- À la sortie du four, laissez refroidir 30-40 secondes puis décollez délicatement les tuiles du papier sulfurisé. Posez-les sur des objets cylindriques pour leur donner leur forme. (Perso, j'ai opté pour des verres à jus de fruits.) Laissez refroidir totalement.
- Si comme moi, vos tuiles restent molles, je vous conseille de les disposer autour d'un plat à tarte renversé recouvert de papier sulfurisé et de les remettre 20mn au four à 130° afin de les assécher. Je vous garantis que vos tuiles en ressortiront croustillantes à souhait!


Pour la petite histoire, le voisin de la personne à qui je rendais visite a une formation de pâtissier. On l'a croisé par hasard et il m'a assuré qu'il fallait saisir les tuiles dans un four à 220° pour qu'elles soient croustillantes "du 1er coup". Il m'a invitée chez lui pour un atelier tuiles donc je vous dirai si ça marche comme il le dit!