samedi 26 décembre 2015

BÛCHE CHEESECAKE


Petit poste rapide pour vous souhaiter à tous de joyeuses fêtes! J'espère que la magie de Noël vous a frappés en vous plongeant comme il se doit dans une bulle de bonheur et de délices bien méritée.

Pour la recette du cheesecake, c'est ici : http://lesdelicesdemisscuillere.blogspot.fr/2015/11/cheesecake-new-yorkais.html
Quant au dressage, il suffit de couper un cheesecake cuit dans un moule à manqué classique et de le recouvrir de fruits de votre choix.

mercredi 9 décembre 2015

CRÈME D'AVOCAT ÉPICÉE FAÇON CRÈME BRÛLÉE (SANS LACTOSE NI GLUTEN)



Gros coup de pif-paf-pouf avec ce qui traînait dans le frigo pour ne pas jeter un jaune d'oeuf : le résultat est bien sympa et invite à la réitération et à la déclinaison! Je me suis inspirée d'un appareil à crème brûlée mais je n'ai pas utilisé de crème. J'en suis restée au gras de l'avocat en ne complétant l'appareil qu'avec du lait (délactosé ici) - et du jaune, bien sûr. A l'arrivée, cela reste assez léger sans pour autant perdre en onctuosité : nickel! J'ai parsemé le dessus de brisures de bricelets salés mais j'imagine très bien mettre un crumble salé, des croûtons aillés avec quelques dés de saumon, de l'émietté de crabe, des morceaux de crevettes marinées avec des graines de sésame etc. Bref, voilà une très bonne base pour revisiter les entrées à l'avocat!

Pour les ingrédients (2 crèmes) :
- 1/2 avocat
- 18ml lait (délactosé ici)
- 2 jaunes d'oeufs
- jus de citron
- sel, poivre
- cumin
- estragon ciselé

Pour la préparation :
- Préchauffez le four à 155°.
- Dans un blender, mélangez tous les ingrédients.
- Versez la préparation dans des ramequins assez plats. Utilisez un chinois si trop de bulles se sont formées dans le blender.
- Faites cuire 25mn au bain marie dans le four. A la sortie, laissez les ramequins dans l'eau jusqu'à ce que la température de l'eau ait refroidi puis réservez au frais.
- Avant de servir, parsemez le dessus de ce que vous souhaitez.


samedi 28 novembre 2015

CAKE AUX POMMES (SANS GLUTEN NI LACTOSE)


Premier cake sans gluten et très belle réussite! Il est bien parfumé, incroyablement moelleux et humide comme je l'aime. Il a également le grand avantage d'être sans lactose et hypo-cholestérol. De quoi satisfaire tout le monde à la maison. Moi qui espérais peut-être en sauver un morceau pour le lendemain, c'est raté, il a été dévoré en deux temps trois bouchées par une bande de voraces sans scrupules! ^^ Pour le réaliser, je me suis inspirée de plusieurs conseils et astuces que j'ai glanés petit à petit ici et là. A l'arrivée, voici ma recette :

Pour les ingrédients :
- 250g + 1 càs de farine (mix pâtisserie Schär ici)
- 50g de poudre d'amande
- 150g de sucre en poudre
- 1/2 sachet de levure
- 5 càs d'huile d'olive
- 3 oeufs
- 3 pommes
- 50g de compote de pommes
- 1 grosse càs + 1 càc bombée de miel
- 1 +1 bouchons de rhum
- qq gouttes d'extrait d'amande amère
- 1/2 gousse de vanille
- pincée de sel
- amandes effilées pour le dessus


Pour la préparation :
- Préchauffez le four à 160° et beurrez un moule à cake.
- Dans le bol du robot, mélangez sucre, farine, poudre d'amande, levure et pincée de sel.
- Ajoutez l'huile, puis les oeufs 1 à 1 et la compote.
- Enfin, versez le rhum, l'extrait d'amande amère, les graines de la 1/2 gousse de vanille et le miel fondu.
- Pelez les pommes et coupez-les en petits dés. Mélangez-les à la càs de farine restante afin que les pommes ne tombent pas dans la partie basse du cake pendant la cuisson.
- Incorporez les dés de pommes à la pâte, versez l'appareil dans le moule beurré, saupoudrez d'amandes effilées.
- Enfournez pour 1h. ATTENTION : au bout de 10mn, faites une entaille sur le dessus du cake, sur toute la longueur, à l'aide de la pointe d'un couteau pour que le cake gonfle bien. Si comme moi, votre cake est encore assez peu cuit 5mn avant la fin, n'hésitez pas à prolonger la cuisson quelques minutes supplémentaires en couvrant le dessus du cake avec une feuille de papier alu.
- En fin de cuisson, mélangez la càc de miel fondu restante, le deuxième bouchon de rhum et env. 3 càs d'eau très chaude.
- Démoulez le cake dès la sortie du four, déposez-le sur une grille et badigeonnez-le abondamment sur toutes ses faces du mélange miel-rhum-eau à l'aide d'un pinceau.

J'ai suivi le conseil de Mercotte pour conserver le moelleux et l'humidité le plus possible : j'ai emballé le cake dans du cellophane juste après l'avoir badigeonné et je l'ai laissé refroidir ainsi. Ca marche nickel!

vendredi 27 novembre 2015

BRICELETS SALÉS POUR L'APÉRO (SANS GLUTEN)



Une grosse envie m'a prise de faire joujou avec les plaques à gaufrettes de mon gaufrier! La découverte des bricelets de Divonne avait été une révélation (recette du millefeuille de bricelets de Divonne à la pomme) mais là, j'ai voulu essayer de faire une version salée de ces petites gaufrettes. N'y connaissant pas grand-chose en la matière, je suis allée sur internet et je suis tombée sur une page de forum de Chef Simon dédiée aux recettes de bricelets salés. Après un savant shake-the-recipes-baby, j'ai bidouillé une recette vraiment sympa qui a eu beaucoup de succès auprès des copains. La voici :

Pour les ingrédients (16 à 18 bricelets) :
- 150g de farine (mix sans gluten ici)
- 4 càs d'huile d'olive
- 25g de beurre pommade
- 50g de gruyère râpé
- 7-8cl d'eau (5cl d'eau + 3càs)

- sel, belle quantité de poivre
- ail en semoule, en belle quantité également
- herbes de Provence
- piment d'Espelette

Pour la préparation :
- Dans un saladier, mélangez la farine, l'huile d'olive et l'eau.
- Ajoutez le beurre et travaillez la pâte en crumble.
- Coupez les fils de gruyère râpé en petits morceaux et ajoutez-les à la préparation.
- Lâchez-vous avec les herbes et les épices pour bien booster le tout!
- Laissez reposer 15mns puis faites des boules de la grosseur d'une petite noix, le temps que les plaques de l'appareil chauffe. Il n'y a plus qu'à faire cuire.

Le plus embêtant dans cette recette, c'est de sortir l'appareil car pour le reste, c'est d'une simplicité enfantine. C'est même très sympa à réaliser! Évidemment, ce n'est ici qu'une base car ces bricelets sont déclinables à l'infini en variant les herbes, les épices, les fromages ou autres garnitures.

mercredi 11 novembre 2015

CROQUETTES DE POULET CURRY-COCO PANÉES AUX CORN FLAKES


Encore un coup de pif-paf-pouf réussi qui est devenu un classique de la maison. Ces croquettes sont très sympas à l'apéro mais aussi en un plat principal avec une salade composée ou une poêlée de légumes aux saveurs indiennes. Cuisson au four pour un résultat plus sain mais pas moins savoureux! Allez, la recette :

Pour les ingrédients (12 boulettes env.) : 
- 3 blancs de poulet crus coupés en dés
- 1 blanc d'oeuf
- 50g de fromage blanc (ou 2 càs de crème béchamel au lait délactosé)
- 1 belle càs de crème de coco
- coriandre ciselée
- ail en semoule
- curry en poudre
- jus de citron
- sel
- piment, selon le curry utilisé
- env. 2 tasses de cornflakes concassés pour la panure

Pour la réalisation :
- Mettez tous les ingrédients (sauf les cornflakes) dans un blender, mixez grossièrement afin de garder quelques petits morceaux et ajustez l'assaisonnement. 
- Allumez le four à 210°.
- Façonnez des boulettes à partir de cette préparation : mettez d'abord des cornflakes concassées dans le creux de la main, déposez-y une cuillerée de préparation au poulet et recouvrez le tout de cornflakes concassés. Le façonnage est beaucoup plus facile comme ça! Pas besoin d'oeuf pour faire tenir la panure, la préparation est suffisamment "liquide" pour que les cornflakes tiennent.
- Posez les croquettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfournez.
- Retournez les croquettes au bout de 4-5 minutes, badigeonnez-les d'un peu d'huile d'olive à l'aide d'un pinceau à pâtisserie et poursuivez la cuisson pour 4-5 minutes. Il n'y a plus qu'à se régaler!
 

Quelques petites astuces et remarques : 
- Ces croquettes sont extras avec une petite sauce d'accompagnement à base de fromage blanc ou yaourt, jus de citron, curry, coriandre ciselée et ail en semoule.
- Réduisez la cuisson à 3mn + 3mn (ou 4-5mn en une seule fois, sans retourner les croquettes) si vous les faites en avance. Vous pourrez ainsi les remettre au four pour les réchauffer sans toutefois les sur-cuire.

- En burger avec un peu de salade verte et une sauce à l'avocat légèrement aillée et bien poivrée, c'est dément! (Recette pour buns maison dans l'article Le Perrinoburger)
- Cette recette marche aussi très bien avec du poisson blanc comme le colin.



samedi 7 novembre 2015

CHEESECAKE NEW-YORKAIS


Au Philadelphia et aux Digestives (alias McVities) of course! Pour moi, un bon cheesecake doit être dense avec une texture lisse et onctueuse, la base biscuit doit bien se tenir mais rester un peu croquante et le goût doit être un peu acidulé et pas trop sucré. Oui, je suis difficile en la matière! De bidouillage en bidouillage, j'ai fini par trouver LA recette qui me convient parfaitement et qui fait fureur auprès de la famille et des copains. J'ai récupéré la plupart des conseils et proportions sur cette page remarquablement bien faite du blog Beaualalouche. Merci beaucoup pour le partage! J'ai fait quelques modifications et ai ajouté des petits tuyaux. Maintenant il n'y a plus rien à redire ou à retoucher! Voici la recette :

 Pour les ingrédients :
      le biscuit :
- 15 Digestives McVities (ou env. 230g d'autres biscuits sablés, mais c'est tellement bon avec les McVities!)
- 70g de beurre fondu

      l'appareil :
- 300g de Philadelphia

- 500g de ricotta
- 1 petit suisse (ou tout autre produit laitier du genre qui fasse 50 à 100g : il faut au total 850 à 900g de "blanc")
- 4 oeufs entiers
- 90g de sucre
- 1 sachet de sucre vanillé
- le jus d'1 citron 1/2, non traité et le zeste d'un citron



Pour la préparation :
- Préchauffez le four à 150°C (thermostat 5) et recouvrez de papier sulfurisé un moule à manqué de 22 cm de diamètre.
(Le format du moule est important, la quantité d'appareil à verser sur le biscuit est à réévaluer si l'on change de taille. Détail important pour la cuisson!)
- Préparez le biscuit : mixez les sablés, versez le beurre fondu sur la poudre obtenue et re-mixez le tout pour bien mélanger. Étalez cette préparation dans le moule à manqué en la tassant bien avec les doigts. On peut couvrir les bords de biscuit ou non, c'est comme on préfère. Placez le moule au frigo pendant mini 15 mn. (Perso, je le mets carrément au congélateur.)
 

Pendant que le biscuit se gèle au Pôle Nord, préparez l'appareil :
- Dans un grand saladier, mettez le Philadelphia, la ricotta et le petit suisse et fouettez le tout pour obtenir une espèce de pâte blanche homogène. Je conseille de le faire au fouet électrique car c'est très dense! Attention, veillez quand même à garder un peu de texture, i.e. à ne pas rendre les fromages trop liquides.
- Puis incorporez le sucre, le sucre vanillé et un à un, les oeufs grossièrement battus. Ne vous acharnez pas à rendre l'appareil super fluide, il faut qu'il reste de la texture pour conserver le côté crémeux. Cela doit être juste homogène.
- Râpez le zeste d'1 citron, pressez le citron en entier (+ 1/2 citron supplémentaire si comme moi, vous préférez l'appareil légèrement plus citronné) et incorporez zeste + jus à la préparation.


- Sortez le biscuit du frigo (ou congélateur), versez l'appareil dessus et enfournez le tout pour env. 55mn. Quand on sort le cheesecake, on doit avoir l'impression qu'il n'est pas cuit. C'est normal, il va finir la cuisson en refroidissant. Attention : pas de pointe de couteau pour tester la cuisson, ce serait dommage de l'éborgner pour rien!
- Une fois refroidi, placez le cheesecake au frigo où il doit faire un dodo de mini 48h. Petit conseil : couvrez-le de manière hermétique pour éviter qu'il ne prenne les "goûts du frigo".

Avec du coulis de framboise, c'est top!

jeudi 5 novembre 2015

LE PERRINOBURGER


Une impro faite de restes qui est devenue un classique qu'on adore à la maison! On y trouve : haché maison de thon-oignon-poivron, cheddar fondu, salade, rondelle de tomate, sauce pesto rosso / chèvre frais et oignons cuits. Bon, c'est un peu long à faire car tout est home-made, jusqu'au steak qui doit être préalablement cuit au four. Mais franchement, ça en vaut la peine! J'en profite pour remercier Nany974 de Food Reporter car j'utilise sa recette de macatias pour faire mes buns. Normalement, ces petits pains sont plutôt consommés sucrés, comme des pains au lait, mais ils sont terribles pour les burgers! Voici le lien vers sa recette . Allez, je vous dévoile les graaaaands secrets du Perrinoburger!

Pour les ingrédients :
      Pour les buns (8 grands ou 10 moyens) :
- 500g de farine
- 22g de levure fraîche de boulanger
- 20cl d'eau tiède
- 30g de beurre mou (Proactiv ici)
- 1 càc de sel
- 4 càs de sucre
- 1 oeuf (2 blancs pour la version hypo-chol)
- lait pour la dorure
      Pour les hachés de thon (6 pièces) :
- 2 boîtes de thon à l'huile d'olive
- 2 oignons
- 1 poivron rouge
- 1 poivron vert
- 1 oeuf (2 blancs pour la version hypo-chol)
- 200ml de lait
- 2 càc de maïzena
- 4 belles càs de fromage blanc
- huile d'olive si vous utilisez du thon au naturel
- estragon ciselé
- jus de citron
- ail en semoule
- paprika
- sel, poivre
      Pour la sauce :
- 2 petits suisses
- 3 belles càc de pesto rosso
- 2 belles càc de chèvre frais
- concentré de tomate (quantité à ajuster en fonction du pesto rosso utilisé)
      Pour le reste de la garniture :
- salade
- rondelles de tomate
- oignons poêlés et déglacés au vin blanc
- cheddar fondu

Pour la réalisation :
Tout d'abord, les buns :
- Dans un saladier ou la cuve du robot pétrisseur, diluez la levure à l'eau tiède, laissez reposer 2-3mn. - Ajoutez farine, sucre et sel, mélangez grossièrement, puis ajoutez l'oeuf et le beurre. Pétrissez pendant 10mn. N'ajoutez pas de farine!
- Recouvrez le saladier d'un film et laissez reposer 45mn à température ambiante.
- Dégazez la pâte, coupez-là en 8 à 10 pâtons, façonnez des boules sur un plan de travail fariné et placez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Couvrez d'un torchon et laissez reposer 1h15.
- Allumez le four à 200°. Badigeonnez les buns de lait à l'aide d'un pinceau à pâtisserie, saupoudrez de graines de votre choix et enfournez pour 20mn.

Ensuite, les steaks de thon :
- Préchauffez le four à 210°.
- Coupez les poivrons en petits dés et précuisez-les quelques minutes au micro-ondes.
 - Faites revenir les oignons coupés en petits dés et déglacez au vin blanc. Ajoutez les poivrons, l'ail en semoule, le paprika et un peu de sel et poursuivez la cuisson quelques minutes.
- Ajoutez le thon bien égoutté, le jus de citron et l'estragon et mélangez bien le tout.
- Versez le lait et la maïzena et remuez jusqu'à ce que la maïzena prenne.
- Hors du feu, ajoutez l'oeuf et le fromage blanc. Poivrez et rectifiez l'assaisonnement au besoin.
- Répartissez la préparation dans 6 emportes-pièces préalablement beurrés et posés sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Enfournez pour env. 12-15mn.
- Une fois démoulés, passez les steaks à la poêle en les écrasant un peu pour qu'ils prennent une forme plus étalée. Soyez délicat lorsque vous les retournez car ils sont plus fragiles que des steaks de boeuf!

La sauce : 
- Ben on met tout dans un bol et on mélange!

Et puis enfin, le montage, si vraiment vous avez besoin d'être guidés pour ça!
- Coupez les buns en deux et réchauffez-les au grille-pain ou au four.
- Posez le cheddar une fois les steaks de thon retournés pour qu'il fonde (j'ai zappé la fois où j'ai pris la photo).
- Empilez tout ça : bun - sauce - steak et cheddar - rondelle de tomate - oignons salade - re-sauce - bun. Et miam!

FOOD TRUCK : L'ARRÊT GOURMAND

Depuis quelques mois, un food truck à burgers se parque au pied de notre résidence deux fois par semaine et c'est top! Leurs burgers sont à tomber : de très belle taille, généreusement garnis, avec des produits de qualité et une cuisson des steaks (boeuf charolais 150g) maîtrisée. Ils utilisent des buns boulangers savoureux, riches en graines, peut-être un poil trop grands à mon goût mais c'est très personnel car mon homme n'est pas de cet avis! Pour qui cela intéresserait, ils ont un steak végétarien mais je n'y ai pas encore goûté. Quant à leurs frites, elles se défendent également à merveille!

Pour ne rien gâcher au plaisir, l'accueil est extra, la vendeuse est très avenante, aime plaisanter et les deux cuisiniers ont toujours le sourire. Là où je dis bravo, c'est leur ponctualité. On a la possibilité de passer commande sur des créneaux horaires précis, espacés de 10mns, et c'est toujours prêt à l'heure. Très pratique les soirs de match! Cela apporte en plus un peu de vie et d'animation au quartier. Que demander de plus!


Ils ont 5 burgers à leur carte et proposent également des burgers en édition limitée, en fonction de la saison. Nous avons testé 3 des 5 burgers de leur carte et nous n'avons jamais été déçus. Celui que vous voyez ci-dessus est le Montagnard : haché charolais 150g, reblochon, bacon, chips allumettes, mesclun, mayonnaise maison.
Un délice! Comme d'habitude, cuisson parfaite, fraîcheur des produits, très belle quantité de reblochon servi fondant dégoulinant comme on aime. Le seul bémol qu'on lui ait trouvé est la présence des chips allumettes. Elles apportent du croustillant, c'est sympa, mais elles ont tendance à sortir du burger. Un petit détail, donc. Pour ne rien vous cacher, je n'ai pas pris de frites en accompagnement et j'ai bien fait car on sort de là franchement repus!

Celui-ci est le BBQ : haché charolais 150g, cheddar fermier, oignons caramélisés, bacon, sauce BBQ, roquette, mâche, mayonnaise maison.
Également très savoureux mais un peu trop sucré à mon goût. Encore une fois, c'est très personnel car le palais de mon homme n'a rien trouvé à y redire.

Enfin, l'Original (que je n'ai pas encore pris en photo, faute d'appareil!) : haché charolais 150g, cheddar fermier, lamelles d'oignons rouges, tranches de cornichon, rondelle de tomate, mesclun, mayonnaise maison.
J'ai beaucoup aimé! Question de goût, je me suis débarrassée des oignons crus mais je n'aurais pas touché à quoi que ce soit d'autre car il est très équilibré en saveurs.

En édition limitée, on a eu l'excellente idée de tester le burger de Noël : haché charolais 150g, belle tranche de foie gras entier, confiture de figues, mâche et roquette. Quel dommage qu'il ne soit pas là toute l'année! Petite photo souvenir (snif!) :


Niveau budget :
Cela reste raisonnable : 8 euros le burger, 10 euros avec frites. Ils proposent également des cookies à diverses saveurs, à 1 euro la pièce : des bombes! (Merci de nous les avoir fait goûter!)

Y aller / commander :
les mercredis et samedis :
rue de la Sénette
78955 Carrières-sous-Poissy
07 82 54 98 29
Autres arrêts à Carrières-sous-Poissy, Verneuil-sur-Seine et St-Ouen-L'Aumône (détails sur leur site www.larretgourmand.com)

... Et mes intolérances, me direz-vous!! Eh bien, j'ai testé la réintroduction du gluten et j'arrive à le supporter tant que j'en prends de manière occasionnelle. C'est plutôt chouette! Du coup, la commande de burgers est devenue l'écart sympa que mon homme (hypo-chol) et moi (sans gluten) nous faisons de temps en temps! Merci à l'Arrêt Gourmand!

mardi 3 novembre 2015

TARTE AUX POMMES D'INSPIRATION NORMANDE

"D'inspiration" car allégée, l'appareil étant une base de croustifondant légèrement modifiée. Plus légère que les traditionnelles tartes normandes (1 oeuf pour toute la tarte, peu de crème) et surtout beaucoup moins riche en cholestérol : parfait pour mon homme! J'y trouve également mon compte puisque j'ai laissé Mister Gluten et son pote Senor Lactose au placard. Voici la recette :

Pour les ingrédients (moule de 22 cm) :
     la pâte :
- 200g de farine (ici, 130g de farine de riz, 65g de fécule de pomme de terre, 1 càc de gomme guar)
- 80g de beurre
- 2 càs de sucre en poudre
- 1/2 càc de sel (si beurre doux ou margarine)
- 1 jaune d'oeuf
- 40ml d'eau glacée
     la garniture :
- 5 belles pommes (2 pour l'appareil + 3 à disposer sur le dessus)
- 25g de poudre d'amandes
- 15g de farine (ici, mix sans gluten pour pâtisserie)
- 40g de sucre
- 1/2 càc (ou 4g) de levure chimique
- 6 cl de crème de soja
- 1/2 de bouchon de rhum
- 2 blancs d'oeufs
- 10-15g de beurre (ou margarine) + cassonade pour le dessus

Pour la réalisation :
- Vous trouverez les indications pour la préparation de la pâte dans la recette de la tarte amandine aux prunes. Comptez env. 1h-1h10 car la pâte doit reposer au frigo avant d'être travaillée.

Pendant que la pâte repose au frigo, préparez l'appareil à croustifondant revu et corrigé.
- Dans un saladier, mélangez la farine, la poudre d'amandes, le sucre et la levure.
- Ajoutez le blanc d'oeuf, la crème de soja et le rhum et fouettez bien l'ensemble.
- Pelez, évidez et râpez finement 2 pommes et intégrez-les à l'appareil.

Le temps de repos de la pâte écoulé, allumez le four à 200°.
- Étalez la pâte, foncez un moule à tarte beurré et piquez le fond à la fourchette.
- Épluchez et évidez les 3 pommes restantes et coupez-les en très fins quartiers.
- Versez l'appareil à croustifondant revu et corrigé, répartissez les quartiers sur l'appareil, appliquez un peu de beurre fondu au pinceau et saupoudrez légèrement la tarte de cassonade.
- Enfournez tout ça pour 50mn dans le bas du four.

Voilà une impro qui nous a régalés! Mais pour plus de gourmandise, je doublerai la quantité d'appareil à croustifondant la prochaine fois. J'ai d'ailleurs déjà doublé les proportions dans la recette, y a plus qu'à en refaire une! :)

mercredi 23 septembre 2015

RISOTTO AU MAQUEREAU FUMÉ ET PETITS POIS


Groooosse faim de risotto mais pas envie d'avoir mal au ventre avec le lactose (= on oublie la crème) + pas possible de faire faire un écart hyper-chol à mon homme aujourd'hui (= on oublie aussi mon parmesan bien affiné quasi délactosé). J'ai également dû mettre de côté la crème de coco, Monsieur n'étant toujours pas fan. Il a donc fallu que je me reporte sur les autres "gras" que j'avais à ma disposition pour parvenir à un résultat moelleux et gourmand malgré tout. Et là, je la vois, attendant paisiblement son tour dans mon placard de conserves : ma boîte de filets de maquereau fumé! Oh tooouuuuaaaaa, viens làààà ma belle! Évidemment, pour le cholestérol de mon homme, mieux vaut du maquereau au naturel mais bon, c'est sûrement moins pire qu'une grosse poignée de fromage! J'en ai profité pour recycler des petits pois qui traînaient dans le frigo et voilà! Une bonne régalade gourmande mais assez saine malgré tout! La recette tout de suite :

Pour les ingrédients (2 personnes) :
- 125g de riz à risotto
- 1 gros oignon
- 1 boîte de filets de maquereau fumé
- 100g de petits pois
- 300ml de bouillon de légumes
- 1 càs d'huile d'olive
- env. 50ml vin blanc
- jus de citron (env. 1/4 d'un citron : facile à mesurer!!)
- ail en semoule
- estragon ciselé
- poivre
- sel, si besoin

Pour la réalisation :
- Épluchez et coupez l'oignon en tout petits dés.
- Dans une casserole, faites revenir l'oignon quelques minutes à feu moyen dans de l'huile d'olive puis ajoutez le riz. Remuez l'ensemble jusqu'à ce que les grains de riz deviennent translucides.
- Versez le vin blanc et continuez à remuez jusqu'à évaporation totale.
- Hors du feu, versez le bouillon de légumes, ajoutez les 3/4 du maquereau émietté (réservez le reste), le jus de citron, l'ail en semoule et l'estragon. Mélangez bien, couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 15mn en remuant de temps en temps.
- Au bout de 15mn, ajoutez les petits pois et un peu d'eau si nécessaire. Poivrez puis couvrez et laissez cuire pendant encore 5mns.
- Servez bien chaud avec quelques morceaux de maquereau sur le dessus.

J'avais pensé ajouter du parmesan râpé dans ma part mais au final, je n'en ai pas du tout ressenti le besoin. C'était parfait comme ça!

jeudi 17 septembre 2015

TAJINE DE KEFTAS AUX LÉGUMES


... En l'occurrence ici, aux carottes, petits pois et pommes de terre. Qu'est-ce que j'aime ça! C'est typiquement le plat unique qui se réchauffe délicieusement bien et qui garantit le plein de saveurs et de réconfort! Pour les keftas (boulettes de boeuf), je me suis beaucoup basée sur la recette de ma Turco-Suisse / Suisse-Turque préférée, Cigi. Tesekkur ederim canim benim, yemek tarifin çok harika!! Vous retrouverez sa recette sur son blog, Cigi's World, que je recommande vivement. Pour le reste, un peu de pif, beaucoup d'épices et voilà! Je vous fais part de la recette :

Pour les ingrédients (Pour 3-4 personnes, 16 boulettes) :
      les keftas
- 350g de boeuf haché
- 2 oignons moyens
- 1,5 grande tranche de pain de mie
- 1 blanc d'oeuf
- petit bouquet de persil
- 1 càc d'harissa
- env. 1 càc d'ail en semoule
- épices : cumin, paprika ras-el-hanout (à peu près 1 càc chacun)
- sel, poivre
      les légumes
- 1 gros oignon
- 4 carottes
- 4 pommes de terre de belle taille
- env. 300g de petits pois surgelés
- 1 grosse càc d'harissa
- 1 càc de miel
- coriandre ciselée
- ail en semoule
- épices : cumin, ras-el-hanout, cannelle
- huile d'olive pour la cuisson

Pour la réalisation :
- D'abord, les keftas. Coupez les oignons en tout petits dés, hachez le pain de mie et le persil et mettez tous ces ingrédients dans un saladier.
- Ajoutez tout le reste des ingrédients et mélangez bien. Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire. Ne pas lésiner sur les épices!
- Formez des boulettes avec vos mains en pressant et en roulant la préparation obtenue.
- Préparez les légumes : émincez l'oignon, pelez et taillez les carottes en rondelles, pelez et couper les pommes de terre en gros morceaux.
- Maintenant, la cuisson. Dans une grande cocotte, faites revenir le gros oignon émincé dans de l'huile d'olive, ajoutez les épices, l'ail et la coriandre et mélangez bien.
- Placez les boulettes dans la cocotte avec l'oignon et faites-les colorer sur toutes les faces.
- Ajoutez les rondelles de carottes, couvrez d'eau, salez un peu si nécessaire et laissez cuire à feu doux à couvert pendant 15-20mn.
- Ajoutez les petits pois et les pommes de terre et poursuivez la cuisson à feu doux à couvert jusqu'à ce que les pommes de terre soient tendres. (Si vous préparez le tajine à l'avance, vous pouvez arrêter la cuisson 10-15mn après avoir mis les pommes de terre. Elles finiront de cuire lorsque vous réchaufferez le plat.)

vendredi 11 septembre 2015

SABLÉS SANS GLUTEN


Mais ils sont super bons ces petits sablés!!! Croustillants, fondants, goûteux, faciles à réaliser et bien sûr sans gluten : what else? Merci à Cake in the city pour le partage de sa recette sans gluten, elle est top!  Je n'ai fait qu'une modification : utilisation de beurre 1/2 sel, racines bretonnes obligent! La cassonade du dessus n'apporte rien, je m'en dispenserai la prochaine fois - car il y aura une prochaine fois, c'est certain! Voici la recette :

Pour les ingrédients (env. 40 sablés) :
- 150g de beurre 1/2 sel
- 120g de farine de maïs
- 120g de farine de riz
- 120g de poudre d'amande
- 120g de sucre glace
- 1 jaune d'oeuf
- 1 càs d'eau, selon la texture
- cassonade pour saupoudrer (non nécessaire)

Pour  la préparation :
- Dans un grand saladier, mélangez les farines, la poudre d'amande et le sucre glace tamisés. Ajoutez le beurre ramolli et travaillez la pâte en crumble. Incorporez le jaune d'oeuf et ajoutez l'eau afin que la texture ne soit pas trop friable.
- Formez une boule aplatie, filmez et placez-la au frigo pendant 1h.
- Au bout d'1h, préchauffez le four à 160°
- Coupez la pâte en 4. Étalez un pâton entre deux feuilles de papier sulfurisé et détaillez la pâte à l'aide d'un emporte-pièce (ici, rond de 5cm). Placez délicatement chaque sablé sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Faites de même avec les 3 autres pâtons.
- Pour les grands amateurs de sucre, saupoudrez les sablés de cassonade.
- Enfournez pour env. 15mn, jusqu'à ce que les bords des sablés soient légèrement dorés.

Ces sablés se conservent très bien dans une boîte à gâteaux hermétique donc on peut y aller niveau quantité!

lundi 7 septembre 2015

CRÈME BRÛLÉE À LA NOIX DE COCO


Reste de crème de coco à liquider + jaune d'oeuf à consommer rapidement = pif-paf-pouf et hop, voici une crème brûlée à la noix de coco! C'était une délicieuse petite impro! De plus, comme j'ai complété la crème de coco avec du lait (délactosé), le résultat final est bien moins gras et riche en cholestérol que les crèmes brûlées classiques, sans pour autant perdre en saveur et en onctuosité. Je vous fais part de la recette.

Pour les ingrédients (2 crèmes) :
- 2 jaunes d'oeufs
- 4cl de crème de coco
- 16cl de lait (délactosé pour moi)
- 2 càc de sucre en poudre
- 2 càc de coco râpée
- cassonade pour le dessus

Pour la réalisation :
- Préchauffez votre four à 165°.
- Battez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que mélange blanchisse.
- Ajoutez le lait et la crème et battez encore.
- Versez la préparation dans des ramequins et placez-les dans un plat carré rempli d'eau à mi-hauteur pour une cuisson au bain-marie (45mn).
- Au bout d'1/2h de cuisson, saupoudrez chaque crème d'une càc de coco râpée et tapotez très légèrement sur le dessus afin que la coco s'intègre bien à la surface de la crème.
- Poursuivez la cuisson pour 1/4h supplémentaire. Laissez les crèmes refroidir un peu à température ambiante puis placez-les au frigo au moins 2h pour que la crème fige bien.
- Juste avant de servir, saupoudrez les crèmes de cassonade et brûlez-les au chalumeau. Et à table!

Petites remarques :
- Je suis très satisfaite de la présence discrète de la noix de coco râpée! Cela ajoute un petit plus à la texture sans pour autant gâcher l’onctuosité, du fait que je l'ai ajoutée tard et qu'elle reste bien à la surface. Je craignais qu'elle ne brûle avec la cassonade mais il n'en a heureusement rien été. Je vous conseille donc ce petit ajout!
La proportion crème de coco - lait convenait parfaitement à mon palais. A vous de voir si celle-ci est à votre goût. Tant que vous restez à 100ml de liquide par jaune d'oeuf, ça roule!

vendredi 4 septembre 2015

LENTILLES CORAIL À LA CRÈME DE COCO


Voici un plat tout simple que je fais avec beaucoup de plaisir quand j'ai de la crème de coco à finir. Il ne paie pas de mine mais il en vaut la peine, croyez-moi! C'est à la fois exotique, réconfortant et facile à réaliser : j'adore! Lorsqu'il me reste une quantité de crème suffisante, j'en fais un dhal mais cette fois, ce n'était pas le cas. J'ajouterai une photo à cet article quand j'aurai eu l'occasion de faire un dhal. En attendant, voici la recette.

Pour les ingrédients (1 personne) :
- 40g de lentilles corail
- 1 belle càs de crème de coco (2 càs pour un dhal)
- 1/2 oignon
- 1 càs d'huile d'olive
- coriandre ciselée
- curry en poudre
- cumin en poudre
- curcuma
- jus de citron
- sel
- bouillon de légumes (optionnel)

Pour la préparation :
- Rincez les lentilles corail.
- Dans une casserole, faites revenir l'oignon émincé dans l'huile d'olive.
- Quand l'oignon commence à se colorer, ajoutez le curry, le cumin et le curcuma. Prolongez la cuisson 1 à 2 mns sans cesser de remuer.
- Versez un grand verre d'eau (ou de bouillon de légumes) dans la casserole, ajoutez les lentilles, la crème de coco, la coriandre ciselé, le jus de citron. Remuez le tout.
- Couvrez la casserole et laissez cuire à feu doux pendant env. 15mn, en remuant de temps en temps. Ajoutez de l'eau si nécessaire, afin que les lentilles n'accrochent pas au fond de la casserole.
- Saupoudrez un peu de coriandre ciselée et de noix de coco râpée sur le dessus et dégustez!

Pour faire un dhal, préférez le bouillon de légumes à l'eau. La consistance finale du dhal étant plus liquide, doublez les quantités de crème de coco et de bouillon de légumes et prolongez un peu la cuisson afin que les lentilles se défassent davantage.


jeudi 3 septembre 2015

CHOUX AU CAFÉ (SANS GLUTEN NI LACTOSE)


Premier essai de pâte à chou sans gluten : yes ça marche!!! Je suis super contente! Les choux sont moelleux à l'intérieur et légèrement craquants à l'extérieur. Ils sont un peu moins gonflés que des choux traditionnels mais ils restent quand même bien dodus et creux et, chose importante, ils ne retombent pas à la fin de la cuisson. C'est gagné! Pour cette tentative, j'ai utilisé un mix à pâtisserie mais j'essaierai d'en refaire avec mon propre mix.
Comme j'avais deux jaunes d'oeufs à utiliser, j'en ai profité pour m'essayer à la crème pâtissière au café : re-bingo! Le goût est extra et la texture onctueuse à souhait. Duo gagnant donc, pour ces choux à la crème de café! Je me suis aidée de meilleurduchef.com et de journaldesfemmes.com pour réaliser ces petites gourmandises. Comme d'habitude, j'ai fait quelques modifications ici et là. Je vous fais part des recettes telles que je les ai réalisées :

 Pour les ingrédients (env. 10 choux) :
      Les choux
- 1/8l d'eau
- 50g de beurre 1/2 sel (pour éviter d'avoir à doser le sel de la pâte)
- 100g de farine (mix pâtisserie sans gluten ici)
- 2 oeufs entiers
      La crème pâtissière au café
- 1/4l de lait
- 2 jaunes d'oeufs
- 50g de sucre en poudre
- 20g de maïzena
- 1/2 gousse de vanille
- 1 càc de café soluble (décaféiné pour ma part)

Pour la réalisation :
Commencez par la crème car il faut qu'elle refroidisse avant d'être utilisée!
- Dans une casserole, faites chauffer le lait et la vanille (avec la gousse) jusqu'à ébullition.
- Pendant ce temps, dans un saladier, battez les jaunes d'oeufs, le sucre et la maïzena jusqu'à l'obtention d'un mélange homogène et bien fluide.
- Passez le lait au chinois et ajoutez au mélange jaunes-sucre-maïzena en remuant bien.
- Versez ce mélange dans une casserole et ajoutez le café soluble. Faites épaissir à feu doux en remuant constamment à l'aide d'une cuillère en bois.
- Versez la crème dans un petit plat carré, filmez-la au contact et mettez-là à refroidir au réfrigérateur.

Maintenant, les choux.
- Préchauffez le four à 170°.
- Dans une casserole, à feu doux, faites chauffer l'eau et le beurre coupé en petits dés jusqu'à ébullition.
- Hors du feu, versez la farine en une fois dans la casserole et mélangez énergiquement jusqu'à ce que la pâte devienne homogène. Elle doit bien se décoller des parois de la casserole et former une boule. Si ce n'est pas le cas, remettez-la à chauffer à feu doux sans cesser de remuer.
- Déposez la pâte dans un petit saladier et laissez-la refroidir quelques minutes.
- Incorporez les oeufs un à un à la pâte. (étape toujours un peu longue, on a l'impression qu'on ne se sortira jamais des grumeaux mais si, ça marche à chaque fois!)
- A l'aide d'une poche à douilles, dressez les petits choux sur une plaque recouverte de papier cuisson.
- Faites cuire les choux pendant 25mns sans ouvrir la porte du four puis éteignez votre four, le four toujours fermé, les choux toujours à l'intérieur. Laissez les petits choux s'assécher pendant 15mn. De cette façon, ils ne risquent pas de retomber.


Pour le dressage :
- Versez la crème dans une poche à douilles.
- Faites un petit trou sous chaque chou et remplissez de crème à l'aide de la poche à douille.
- Saupoudrez d'un peu de sucre glace pour la déco (si comme moi, vous avez la flemme de faire un glaçage! Ca marche très bien! ^^) et régalez-vous!

mardi 1 septembre 2015

lundi 31 août 2015

TARTE AMANDINE AUX PRUNES (SANS GLUTEN)


Ça y est, je tiens là une BONNE recette de tarte sans gluten!! Non pas que j'en aie essayé des tas ces deux derniers mois mais je suis super contente de cette trouvaille! Merci à Chefsansgluten pour le partage de sa recette! Son mix home-made de farines pour pâtisserie a très bien fonctionné!

J'ai très légèrement modifié la recette au niveau de l'appareil. J'ai également opté pour des prunes plutôt que pour des framboises, respect des saisons oblige : reines-claudes et quetsches pour un effet bigoût-bicolore sympathique.
Cette tarte n'est pas hypo-chol mais mon homme s'est laissé tenter et a adoré! J'essaierai d'en faire une version allégée en cholestérol une prochaine fois mais j'avoue avoir eu envie et besoin de me faire plaisir sur ce coup.
Ce n'est pas du 0% lactose non plus car j'ai utilisé du vrai beurre pour la pâte sablée. A vous de voir selon votre seuil de tolérance. En tout cas, même avec du vrai beurre, la teneur totale en lactose reste faible. Voici la recette :

Pour les ingrédients (moule de 22cm de diamètre) :
      la pâte :
- 200g de farine (130g de farine de riz, 65g de fécule de pomme de terre, 1càc de farine de guar)
- 80g de beurre ramolli
- 1/2 càc de sel
- 2 càs de sucre en poudre
- 1 jaune d'oeuf (j'en ai enlevé un peu car c'est normalement 1 jaune pour 250g de farine)
- 40ml d'eau glacée
      la garniture :
- 300g de prunes
- 1 oeuf
- 45g de sucre en poudre
- 60ml de crème de soja
- 50g de poudre d'amandes
- 2 càc de rhum brun
- 10g de fécule de pomme de terre
- amandes effilées pour le dessus.

Pour la réalisation : 
- Dans un saladier, mélangez les farines, le sel, le sucre.
- Ajoutez le jaune d'oeuf et le beurre coupé en petits dés et travaillez la pâte comme un crumble.
- Versez l'eau et malaxez jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. A ce stade, la pâte paraîtra extrêmement friable. C'est normal!
- Formez une boule, filmez-la et laissez-la faire un petit roupillon d'1h au frigo.
- Au bout d'1h, allumez le four à 200°.
- Étalez votre pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé. Elle va être dure comme de la pierre et c'est normal car le riz aura figé. Pour ma part, j'ai complètement re-émietté le "roc" que j'ai sorti du frigo et l'ai réhydraté avec un peu d'eau afin de lui redonner de l'élasticité. Une fois cela fait, c'est très facile à étaler.
- Foncez votre moule, piquez la pâte à l'aide d'une fourchette et recouvrez le fond de prunes dénoyautées coupées en deux.
- Dans un saladier ou dans la cuve de votre robot, mélangez le sucre, l'oeuf et la crème de soja. Ajoutez la fécule progressivement puis la poudre d'amandes et le rhum. Versez cet appareil sur les prunes.
- Saupoudrez le dessus de la tarte d'amandes effilées et enfournez pour 50mn (voir les précisions ci-dessous dans "petites remarques").
- Démoulez rapidement à la sortie du four et laissez refroidir avant de servir.

Il ne reste plus qu'à déguster! J'ai trouvé cette tarte encore meilleure une 1/2 journée après l'avoir faite, la pâte sablée ayant eu le temps de poser. Par contre, si vous la gardez au frigo, veillez à la sortir un peu avant de la servir.


Petites remarques :
- Niveau cuisson, ma tarte s'est très vite colorée. J'ai dû la couvrir de papier aluminium à mi-cuisson et baisser le thermostat à 190°, ce qui m'a valu une cuisson de 50mn au lieu des 40 indiquées par chefsansgluten. Si vous avez un meilleur four que le mien - ce que je ne doute pas - vous pourrez certainement rester à 200° pendant 40mn.
- Niveau proportions, la recette de chefsansgluten indique le double de quantité d'appareil à l'amande. C'est sans doute bien pour des baies mais même si sa tarte est un peu plus grande que la mienne, cette quantité me semble beaucoup si vous utilisez des fruits "volumineux" comme les prunes.
- Je ne sais pas si la fécule est nécessaire à l'appareil à l'amande. J'essaierai sans, pour gagner en onctuosité.

Et pour finir la pâte sablée qui restait : des pommes, de la compote maison, une pointe de confiture de framboises et hop!



vendredi 28 août 2015

CRÈME LÉGÈRE AUX SPECULOOS (SANS GLUTEN, SANS LACTOSE)


Mon homme est revenu des courses l'autre jour avec un sac énoooorme de produits sans lactose ni gluten, contenant notamment un paquet de Speculoos SGSL (marque Schär pour qui cela intéresserait). Avec mes restrictions du moment, je perds parfois le plaisir de manger et de son côté, il est frustré dans ses envies de m'acheter des pâtisseries. Du coup, il fouille les rayons des supermarchés pour me trouver des produits un peu gourmands. Je ne m'en plains pas!

Comme le "sac aux merveilles" contenait aussi une brique de lait délactosé, ces crèmes dessert se sont immédiatement présentées à mon imagination - et quelle délicieuse inspiration j'ai eue là! Ces petites crèmes sont archi simples à réaliser et ont autant régalé ma belle famille que moi. Ayant eu droit à la mention "ARBV" (comprenez "À Refaire Bien Vite") après ce savant coup de pif-paf-pouf en cuisine, je m'empresse de rédiger la recette avant qu'elle ne s'échappe de ma mémoire.

Pour les ingrédients (4 à 5 crèmes) :
- 1/2 l de lait (délactosé ici)
- 6 + 3 Speculoos (marque Schär ici)
- 2 càs bombées de cassonade
- 3 feuilles de gélatine (ou un sachet d'agar-agar)
- 1/2 gousse de vanille
- une pincée de sel

Pour la réalisation :
- J'ai mis les feuilles de gélatine à ramollir dans de l'eau très froide. 
- J'ai ensuite réduit 6 Speculoos en poudre et je les ai versés dans une casserole avec le lait, le sucre, les graines de la 1/2 gousse de vanille et le sel.
- J'ai laissé ce mélange chauffer à feu très doux en remuant de temps en temps, jusqu'à incorporation totale de la poudre de Speculoos au lait. C'est un peu long mais cela en vaut la peine!
- J'ai fait fondre les feuilles de gélatine égouttées dans le lait chaud et ai versé la préparation dans des ramequins.
- Après, il n'y a plus qu'à laisser les crèmes faire dodo dans le frigo pendant 2-3h.
- Au moment de servir, j'ai recouvert les crèmes de brisures de Speculoos pour la touche de croquant et de gourmandise. Et voilà!

Sans lactose, sans gluten, pauvre en cholestérol : que du bon chez nous!

PAIN DE MIE SANS GLUTEN



À quelques jours de la rentrée, je teste des recettes sans gluten que j'ai vues sur internet. Aujourd'hui, c'est un pain de mie! Merci à cfaitmaison.com pour le partage de la recette! L'article annonçait un pain proche du pain de mie traditionnel mais je le trouve quand même assez différent. J'envisage plutôt le résultat comme ce qui pourrait constituer une très bonne base pour cake salé. Très bien donc pour les apéros-dîner en y ajoutant une petite garniture salée. Je pense que cette impression est liée au fait qu'il y ait 2 oeufs. Cela me semblait beaucoup mais j'ai voulu suivre les indications à la lettre. Ce pain est loin d'être mauvais mais il est un peu trop humide à mon goût. Cela ne m'a pas empêché de m'en servir pour faire de bons petits sandwichs! Voici la recette :

Pour les ingrédients :
- 200g de farine de riz
- 50g de fécule de pomme de terre
- 35g de flocons de purée de pomme de terre
- 1/2 sachet de levure de boulanger
- 1 càs de sucre
- 1 càc de sel
- 50ml de lait végétal (j'ai pris du lait de vache délactosé)
- 220g d'eau très chaude
- 20g d'huile supportant la cuisson (olive pour moi), soit 2 belles càs
- 2 oeufs battus
- 1 càc de jus de citron

Pour la préparation :
- Dans un saladier, mélangez la farine, la fécule, le sucre, le sel et la levure.
- Dans un autre saladier, versez les flocons de purée et réhydratez-les avec l'eau très chaude à l'aide d'une fourchette.
- Ajoutez la purée obtenue au contenu du premier saladier et mélangez le tout. Cela donne un aspect un peu "crumble" à ce stade.
- Ajoutez le lait, l'huile, le jus de citron et mélangez bien. Enfin, incorporez les 2 oeufs battus en omelette au reste. La pâte obtenue doit être lisse et de la consistance d'une pâte à gâteau.
- Couvrez le saladier et laissez reposer pour 1h.
- Après ce premier roupillon, transvasez la pâte dans un moule à cake beurré et laissez la pâte lever encore 1/2h. Préchauffez le four à 170°.
- Enfournez pour 40mn. Démoulez à la sortie du four et laissez refroidir sur une grille avant de piquer dedans!

Je referai ce pain de mie en modifiant un peu la recette : 1 seul oeuf, 1 belle càc de farine de guar, 1 càs de vinaigre à la place du citron.

Pour l'anecdote : le lendemain, j'ai retrouvé ce pain durci et extrêmement friable. Du coup, il a fini en crumble salé courgette-oignons-poivrons! Des légumes grillés, 1/4 de pain émietté, 1 belle càs d'huile d'olive, ail en semoule, herbes de Provence et c'est parti!


LASAGNES DE FEUILLES DE RIZ AUX LÉGUMES DU SOLEIL


Petite création pour assouvir une envie de lasagnes que je traînais depuis quelques temps. Pour m'adapter à mes restrictions alimentaires, j'ai utilisé des feuilles de riz à la place des plaques à lasagnes et ça marche très bien! J'ai utilisé du lait délactosé pour faire ma béchamel et du gruyère râpé bien affiné pour le gratiné. À l'arrivée, on a zéro gluten, zéro tomate, quasi zéro lactose mais des papilles et un bidon heureux! Je passe à la recette.

Pour les ingrédients :
- 12 feuilles de riz
- 1 courgette
- 1 aubergine
- 1/2 poivron jaune, 1/2 poivron rouge et 1/2 poivron vert
- 1 gros oignon
- 1 gros blanc de poulet déjà cuit (optionnel - c'était pour finir les restes! ^^)
- 300ml de lait
- maïzena
- env. 1/2 verre de vin blanc
- gruyère râpé
- huile d'olive
- ail en semoule
- herbes de Provence
- piment d'Espelette
- sel, poivre

Pour la préparation :
- Dans un faitout, j'ai fait revenir l'oignon émincé dans de l'huile d'olive et l'ai déglacé au vin blanc. J'ai ajouté les poivrons coupés en lamelles et légèrement précuits au micro-ondes et ai saupoudré d'ail en semoule et d'herbes de Provence. J'ai réservé.
- Dans le même faîtout, j'ai fait colorer la courgette détaillée en 1/2 rondelles dans 1càs d'huile d'olive avec de l'ail en semoule et des herbes de Provence. J'ai salé et prolongé la cuisson qq mns à feu moyen. J'ai réservé.
- J'ai pelé et détaillé l'aubergine en 1/2 rondelles et je lui ai fait subir le même sort qu'à la courgette.
- J'ai ajouté les oignons, poivrons et courgette aux aubergines et ai laissé cuire à couvert à feu doux le temps que les légumes deviennent un peu fondants.
- J'ai fait chauffer le lait dans une casserole et ai ajouté de la maïzena tamisée progressivement, sans cesser de remuer à la cuillère en bois, jusqu'à l'obtention d'une consistance de crème béchamel. J'ai salé et bien poivré.

Pour le dressage :
- Dans un plat carré beurré allant au four, j'ai mis un petit fond de légumes et de jus de cuisson. J'ai coupé 3 feuilles de riz aux arrondis pour qu'elles correspondent à la taille de mon plat. Je les ai humidifiées une à une (passage bref dans une casserole d'eau bien chaude puis rapide séchage sur un torchon propre - pas sûre que cette étape soit nécessaire) et posées dans le fond du plat, les unes sur les autres. J'ai utilisé les chutes des feuilles pour faire les angles (non humidifiées). J'ai recouvert d'une couche de légumes, j'ai ajouté des dés de blanc de poulet puis une belle couche de béchamel.
- Re-belote pour 1 étage.
- Si vous êtes gourmand, vous pouvez re-re-beloter. Moi, j'étais à court de légumes! ;)
- J'ai fini par une couche de feuilles de riz, de la béchamel et du gruyère râpé.
- Cuisson à 180° pendant env. 25mn.

C'était vraiment super bon! A refaire! La prochaine fois, j'essaierai sans humidifier les feuilles de riz. Petit conseil : laissez poser le plat 10mn avant de couper. Les lasagnes se tiendront mieux et le service sera plus facile. (Oui, ça sent le vécu...)


jeudi 27 août 2015

CLAFOUTIS AUX CERISES


 Ce clafoutis aux cerises est une vraie madeleine de Proust. Ma grand-mère nous en fait presque systématiquement quand on vient lui rendre visite. Pour pouvoir le faire à n'importe quelle période de l'année, elle se débrouille pour que son congélateur déborde de cerises jusqu'au printemps. Pour ce qui est de la recette, c'est une bombe! Elle est signée Thermomix (année 1985, s'il vous plaît! ^^) et fait partie des classiques de la famille depuis le premier coup d'essai de ma grand-mère, c'est-à-dire il y a quasiment 30 ans. Mon dieu, ça ne ne me rajeunit pas...!!

Dans ce livre de recettes Thermomix, toutes les quantités d'ingrédients sont exprimées en nombre de gobelets mesureurs. A ma demande, ma grand-mère a converti les proportions de cette recette en grammes un jour où je m'étais trouvée avec "trop" de cerises (cageot de 5 kgs ramené par Monsieur mon homme) et une envie monstrueuse de clafoutis! Merci à elle!
Allez, c'est parti pour la recette!

Pour les ingrédients :
- 500g de cerises bien mûres
- 40g de beurre
- 110g de farine
- 120g de sucre en poudre
- 3 oeufs
- 1/4l de lait

Pour la préparation :
- Préchauffez le four à 180°.
- Fouettez les oeufs avec le sucre puis incorporez la farine. Une fois le mélange homogène, ajoutez le beurre fondu et le lait et fouettez bien l'ensemble.
- Beurrez abondamment un moule à manquer ou à tarte, placez-y les cerises en veillant à ce que toute la surface du fond en soit couvert. Versez l'appareil à clafoutis.
- Enfournez pour 45mn et régalez-vous!

J'ajoute quasiment systématiquement de la vanille, du rhum ou des zestes de citron quand je fais des gâteaux mais là, croyez-moi, ce n'est absolument pas nécessaire - et ce serait même dommage!

vendredi 31 juillet 2015

PENNE A L'AVOCAT ET AU BASILIC


Je vous présente ma petite lubie actuelle : l'avocat! Lui et moi sommes devenus inséparables du jour au lendemain et depuis, mes assiettes prennent bien souvent une douce couleur verte!
Ces penne sont l'un de mes plats favoris du moment. C'est tout simple mais qu'est-ce que c'est bon!! En plus, j'ai l'immense satisfaction d'utiliser le basilic que j'ai amoureusement fait germer et pousser avec mes petites mains et tout et tout! Allez, trêve de blabla, voici la recette :

Pour les ingrédients (pour 2 assiettes) :
- des penne (sans gluten pour moi)
- 1 avocat bien mûr
- 8-10 belles feuilles de basilic
- 1 càs d'huile d'olive
- jus d'1/2 citron
- ail en semoule
- sel, poivre
- piment d'Espelette

Pour la préparation :
- Faites cuire vos penne.
- Pendant ce temps, écrasez l'avocat avec le jus de citron et l'huile d'olive jusqu'à l'obtention d'une texture assez lisse.
- Ciselez les feuilles de basilic et ajoutez-les à l'avocat écrasé.
- Assaisonnez d'une belle quantité de poivre et d'ail en semoule, d'un peu de sel et d'une belle pincée de piment d'Espelette.
- Servez en mettant la sauce à l'avocat sur les penne.

Petites suggestions :
- C'est sympa d'ajouter quelques pignons de pin grillés sur le dessus avant de servir.
- N'étant pas végétarienne, je planque sous la sauce à l'avocat de la viande coupée en petits morceaux ou du poisson émietté (cf la photo : j'avais mis des dés de blanc de poulet rôti). Ca me permet souvent de finir des restes en mode "ni vu, ni connu" sans éborgner l'assiette!
- Pour ne pas manger froid, je prépare la sauce avec des ingrédients à température ambiante et je chauffe les assiettes ou bols avant de servir. Moi qui déteste manger tout juste tiède, je suis totalement satisfaite ainsi. Sachez que cette sauce se réchauffe très bien.

jeudi 30 juillet 2015

RESTAURANT : MON HISTORE DANS L'ASSIETTE (LYON)

Adresse bien sympa pour les intolérants au lactose et au gluten... mais aussi pour les autres! Mon homme et moi ne connaissant pas Lyon, on avait besoin d'un coup de pouce pour trouver un lieu où nous restaurer tout en respectant mes restrictions alimentaires du moment. Merci au site sortirsansgluten.com qui nous a permis de découvrir ce resto!

Mon Histoire Dans L'Assiette est un lieu qui se prête bien au déjeuner. La salle est assez petite, la déco est moderne et colorée mais pas trop chargée. Le service est efficace et l'accueil est sympathique et chaleureux. Le personnel a manifestement l'habitude de servir les intolérants car cela ne leur a pas posé de problème de changer la sauce d'accompagnement de mon plat et d'en modifier la garniture à cause de cette satanée tomate que je n'ai pas le droit de manger.

Quant aux assiettes, c'est frais, c'est bon, c'est sain, c'est bio, c'est fait maison, c'est bien cuisiné, c'est équilibré en saveurs et surtout, c'est gourmand! Et en plus, on nous sert des petits pains maison sans gluten succulents! Bonne pioche, donc! Ci-dessous, le plat que mon homme et moi avons pris : dos de cabillaud à la sauce vierge accompagné de riz safrané, tomates cerises rôties, haricots mange-tout et épinards frais juste poêlés.


Même plat pour moi sans tomate et avec une sauce vierge qui s'est transformée en pesto maison. Mon homme et moi avons tous les deux opté pour des desserts du jour. Ils n'étaient pas "pâtissiers" mais c'était ce que l'on souhaitait après avoir enchaîné les excès de table. Ce fut donc une soupe de pêche safranée et des abricots rôtis au thym. Très bon! Pour les amateurs de pâtisserie, ils proposent quelques desserts plus travaillés.

Niveau budget :
La formule entrée-plat ou plat-dessert est à 14,50 euros. Très bon rapport qualité / prix! C'est plus cher à la carte mais cela reste assez raisonnable.

Y aller / réserver :
10, rue Longue
67001 Lyon
04 78 28 38 53
http://www.monhistoiredanslassiette.fr/index.php

mercredi 29 juillet 2015

CROQUANTS D'ALBI (SANS LACTOSE NI GLUTEN)


Après des semaines d'absence, me revoilà mais avec quelques restrictions alimentaires. Pas de gluten, pas de lactose, pas de tomate jusqu'à nouvel ordre. Bon, si cela me permet de retrouver la santé, je prends! Comme il est hors de question que je mette de côté le plaisir de la table, je "fouille" sur internet depuis quelques temps pour trouver des recettes adaptées ou retravaillées. C'est ainsi que je suis tombée sur celle des croquants d'Albi. Ces biscuits sont délicieux et ultra simples à réaliser : ça y est, je vais pouvoir retrouver le plaisir de faire trempette dans ma tisane sans devoir vendre un rein dès que j'achète un paquet de gâteaux! Donc un graaaaaaand merci au site cfaitmaison.com! Leur rubrique "sans gluten" est une mine d'or en termes de recettes, d'astuces et de références pour les intolérants! (Les recettes sont également adaptées au régime sans lactose.)

J'ai légèrement modifié la recette telle qu'elle apparaît sur la page de cfaitmaison.com et j'en suis très satisfaite. Je vous fais part de tout ça.

Pour les ingrédients (env. 10 croquants) :
- 1 blanc d'oeuf
- 65g de sucre (au lieu de 85)
- 30g de farine de riz
- 55g d'amandes effilées
- zeste d'1/4 de citron (non présent dans la recette d'origine mais tellement bon!)

Pour la préparation :
- J'ai préchauffé le four à 160°.
- Dans le bol de mon robot, j'ai fouetté le blanc d'oeuf avec le sucre pendant 3mn. (Oui, j'ai joué ma fainéante... Un bon vieux saladier et un fouet manuel suffisent amplement!)
- J'ai ajouté la farine de riz et ai fouetté à nouveau jusqu'à ce qu'elle soit bien incorporée.
- J'ai versé les amandes dans le bol et ai mélangé le tout.
 - Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé, j'ai déposé la préparation en petits tas bien espacés à l'aide d'une cuillère à soupe (env. 1/2 à 3/4 càs par croquant).
- J'ai enfourné le tout pour 17mn (2 de plus que ce qui était indiqué) et voilà!
Petite précaution que j'aurais dû prendre : il faut attendre que les croquants aient refroidi pour les décoller du papier sulfu, sinon ils se cassent.

Franchement, difficile de faire plus simple! C'est même un véritable appel à la réitération! Et le top du top pour nous à la maison, c'est que cette recette est également compatible avec le régime hypo-cholestérol de mon homme!

mardi 28 juillet 2015

RESTAURANT : LE SAINT SAUVAGE (TOULOUSE)

 De passage dans la Ville Rose, mon homme et moi avons eu envie de nous faire plaisir en allant dîner dans un bon restaurant. N'ayant aucune adresse, nous avons joué à Google-est-mon-ami et c'est ainsi que nous sommes tombés sur Le Saint Sauvage. Pour le coup, Google a vraiment été notre ami, nous avons bien fait de suivre les nombreux avis enthousiastes!

On a tenté une réservation à la dernière minute et avons eu la chance d'être acceptés en deuxième service. On est entrés dans le resto à 22h, la faim au ventre. D'emblée, le cadre intime et cosy, la déco recherchée et l'accueil chaleureux +++ nous a mis dans de bonnes dispositions! Le serveur était à la fois discret, prévenant, drôle et avenant. Le patron du restaurant est également venu nous souhaiter les bienvenus quelques minutes plus tard, s'excusant de ne pas nous avoir vus rentrer. Comme c'est agréable d'être si bien accueillis!

Vient le moment de passer commande. Mon homme et moi n'avons pas traîné à prendre notre décision car les deux suggestions du jour étaient tout bonnement démentes! Ce fut donc magret de canard, foie gras poêlé et sauce crémeuse au foie gras pour mon homme. Pour ma part, j'ai pris l'autre suggestion, les suprêmes de cailles et foie gras poêlé à la réduction de figue et vinaigre balsamique. En accompagnement : panais et fenouil poêlés et glacés, haricots mange-tout, framboises (pour moi) et pensées. Mon homme a également eu droit à un gratin dauphinois, apparemment excellent. J'en ai encore l'eau à la bouche! Nouvelle mention spéciale pour le service : je suis actuellement interdite de gluten, lactose et tomate. Le serveur est allé se renseigner dans les cuisines et est revenu accompagnée de la chef qui a adapté tout mon plat à mes intolérances en fonction de mes goûts. C'était adorable! La photo ci-dessous est celle de mon plat de suprêmes de cailles.


 Les desserts furent à la hauteur du reste! Du fait de mes intolérances, la chef m'a servi ce qu'elle pouvait : des brochettes de fruits frais avec des décors de caramel croustillant. Quant à mon homme, il a fait explosé ses scores de cholestérol en prenant un entremet cacao accompagné d'une crème glacée dont j'ai oublié le parfum (toutes mes excuses) et des décors de caramel croustillant, de brisures de chocolat et de barbe à papa. Une splendeur et apparemment une bombe à la dégustation!

Un seul regret dans cette soirée : ne pas avoir eu mon appareil photo avec moi! Mon vieil iPhone fatigué de vivre a fait ce qu'il pouvait mais il faut admettre que l'image de mon assiette est bien terne...

Un an plus tard, à nouveau de passage dans la ville rose et re-craquage au Saint Sauvage! Accueil, qualité et quantité sont toujours là, à notre plus grand bonheur! Petit récap en photo :
 - amuse-bouche : chantilly au lard et graines de lin torréfié, gougères aux herbes du maquis;
 - plat : médaillons de cailles et foie gras poêlés au chutney de figues et chips de feuilles de riz servis avec une purée de topinambour, un flan de chou-fleur au curcuma, du panais, des blinis de pomme de terre et un granité basilic-citron vert. Chaque bouchée était un régal! Bémol cependant avec la présence de ce granité. Je l'aurais plus volontiers consommé une fois l'assiette finie car les saveurs basilic-citron vert ne s'alliaient pas avec le reste;
- dessert : biscuit amandine, framboises fraîches, crème frangipane. Je n'ai pas aimé la mini panna cotta vanille-mascarpone du dessus mais c'était entièrement de mon dû car je n'aime pas le mascarpone. Mon homme avait pris une sphère cacao, bavarois poire Grand Marnier flambé. Un délice à l'en croire. Pas de photo car on n'y a pensé qu'une fois la sphère fondue...! Quant au choix de mettre des paillettes sur les assiettes, je ne valide pas du tout!! Non seulement on brillait de mille feux en sortant de là, genre Saturday Night Fever, mais en plus, à part rendre le prochain passage aux toilettes amusant, je n'en vois vraiment pas l'intérêt.

Niveau budget :
comptez environ 40 euros pour plat + dessert à la carte. Le prix est tout à fait justifié car les assiettes sont copieuses, raffinées, 100% fait maison avec des produits de qualité.

Y aller / réserver :
20, rue Salenques
31000 Toulouse
05 61 23 56 86
Il est facile de se garer non loin, à la place St Sernin. Il est très fortement conseillé de réserver car ils ont peu de couverts et c'est très demandé.


lundi 1 juin 2015

CLAFOUTIS AUX KIWIS DE MA MAMOUNETTE

S'il y a une recette que j'associe à ma maman, c'est bien celle-ci! Découverte sur une fiche-cuisine du magazine Elle, cette recette ô combien appréciée dans la famille (surtout par moi!) est devenue un des classiques que ma mère aime me faire de temps en temps quand je suis de passage. J'ai tenté de la faire moi-même. Eh bien, croyez-le ou non, je n'arrive pas au même résultat!! Aaaah, la pointe d'amour maternel vous transcende un plat! Mais malgré les quelques soucis de cuisson que j'ai eus, je me suis quand même régalée avec ma version. Je vous fais part de la recette magique (source : magazine Elle d'il y a... longtemps!!).

Pour les ingrédients (6 personnes) :
- 1kg de gros kiwis très fermes
- 3 oeufs entiers + 2 jaunes (je l'ai légèrement allégé en jaunes)
- 150g de sucre semoule, dont on réserve 3 càs
- 20 cl de crème liquide
- 1 1/2 càs de farine
- 1 zeste de citron vert
- 5 cl de rhum ambré
- 1/2 càc de vanille en poudre (j'ai mis une belle gousse)
- noix de beurre

Pour la préparation :
- Cassez les oeufs dans un saladier avec la vanille et le sucre dont vous aurez réservé 3 càs. Mélangez jusqu'à ce que le sucre soit dissout, sans faire mousser.
- Incorporez la farine tamisée puis ajoutez la crème fraîche, le zeste de citron vert râpé et le rhum. Mélangez bien l'appareil.
- Beurrez un moule à tarte en porcelaine si possible (le bon vieux Pirex rectangulaire marche aussi!) et saupoudrez de 2 càs du sucre réservé.
- Préchauffez le four à 120° (thermostat 4).
- Pelez les kiwis, coupez-les en quatre dans le sens de la longueur puis, sans les séparer, en rondelles de 1cm d'épaisseur, afin d'obtenir des "éventails". Disposez-les dans le plat (la recette originale suggérait une spirale qui part du milieu, la pointe des "éventails" vers le centre) et versez délicatement la préparation.
- Enfournez pour 1h. Puis sortez le clafoutis et laissez-le tiédier 10mn. Saupoudrez alors du reste du sucre réservé. Servez tiède dans le moule de cuisson.

J'ai obtenu un clafoutis à peine cuit au bout d'une heure. J'ai dû prolonger la cuisson en remontant le thermostat. C'est sans doute lié au fait que j'ai réduit la quantité de jaunes d'oeufs. En tout cas, après ce léger tâtonnement, je suis arrivée à ce que j'espérais et je me suis régalée! Merci Mam pour m'avoir donné la recette mais le tien reste meilleur!

dimanche 19 avril 2015

SALADE DE MÂCHE, ROQUETTE ET AVOCAT, CROÛTONS DE RAVIOLES CARAMÉLISÉES


J'adore les ravioles du Dauphiné mais mon homme ne pouvant pas en manger, la barquette pour moi toute seule est un peu trop conséquente. J'en liquide souvent les restes en faisant des croûtons bien gourmands caramélisés au miel et aux graines de sésame. Brève explication :

Pour les ingrédients :
- ravioles du Dauphiné (env. 1/2 plaque par personne)
- miel
- graines de sésame
- avocat (1/2 par personne)
- mélange mâche et roquette
- jus de citron

- J'ai préchauffé le grill de mon four (très chaud).
- J'ai d'abord préparé la salade : pousses de mâche et de roquette, taille de l'avocat (ne pas oublier de l'arroser de jus de citron pour éviter qu'il ne noircisse).
- J'ai ensuite fait revenir les ravioles en plaque(s) dans une poêle avec un filet d'huile d'olive pendant à peine 1mn.
- J'ai déposé les ravioles sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé (face saisie sur le papier). J'ai fait fondre du miel au micro-ondes dans un peu d'eau et j'ai badigeonné la face non saisie des ravioles de ce mélange à l'aide d'un pinceau à pâtisserie. J'ai saupoudré de quelques graines de sésame.
- Je les ai passé au grill pendant à peine 1mn, le temps qu'elles deviennent "soufflées".
- Après une petite minute de refroidissement, j'ai désolidarisé les ravioles à l'aide d'un couteau.

Et voilà! Avec une vinaigrette légère boostée au pesto, c'est délicieux! Ce doit être également sympa à servir en apéro.

dimanche 12 avril 2015

TARTE AUX FRAISES HYPO-CHOLESTÉROL


Cela faisait longtemps que je voulais essayer de faire de la crème mousseline hypo-cholestérol. Le retour de mon homme avec 2kgs de fraises sous le bras a été un très bon prétexte pour me mettre à l'ouvrage! Pour une première, je suis vraiment satisfaite du résultat! Voici la recette :

Pour la pâte sablée hypo-cholestérol :
- 260g de farine (90g puis 170g)
- 125g de Proactiv tartine et cuisson (ou autre margarine du même genre)
- 80g de sucre glace
- 30g de poudre d'amande
- 2 blancs d'oeufs
- pincée de sel 

Pour la crème mousseline : 
- 1/2l de lait
- 65g de maïzena
- 100g de sucre
- 1 belle gousse de vanille
- 80g de Proactiv tartine et cuisson 

Pour le reste de la garniture :
- ben des fraises! ^^

- J'ai mis toutes les indications pour le travail de la pâte dans l'article "Tartelettes pistache-abricot hypo-cholestérol"

- Pour la crème, j'ai d'abord réalisé la crème pâtissière : j'ai porté à ébullition puis filtré le lait et la vanille (graines + gousse)
- Dans un bol, j'ai mis la maïzena et y ai incorporé une petite louche de lait chaud infusé. Une fois ce mélange bien homogène, je l'ai versé dans une casserole avec le reste de lait vanillé et le sucre. 
- J'ai fait épaissir la crème sur feu moyen sans cesser de remuer au fouet puis je l'ai mise dans un plat carré et l'ai filtrée au contact avant de lui faire faire un petit roupillon au frigo. 
- Une fois la crème bien refroidie (elle sera devenue très rigide, c'est normal!), j'en ai pris 400g que j'ai mis dans le bol de mon robot avec 80g de Proactiv coupés en petits dés. J'ai fouetté à vitesse moyenne jusqu'à ce que le Proactiv soit bien incorporé à la crème pâtissière. J'ai remis ma crème mousseline au frigo 1/2h avant de l'utiliser.

Pour le montage :
- A l'aide d'une poche à douille, j'ai garni (peut-être un peu trop généreusement...! lol) mon fond de tarte de la crème mousseline puis j'ai disposé des morceaux de fraises sur le dessus. On a fait plus artistique niveau disposition des fraises, je le reconnais, mais je vais m'améliorer! J'ai confiance! 

En tout cas, artistique ou pas, on s'est régalés et la crème a tenu à la découpe!


 Et parce que ce n'est pas bien de gâcher, un petit recyclage de restes s'imposait :


dimanche 29 mars 2015

BRIOCHE TRESSÉE AU SUCRE


Cette petite brioche est le résultat heureux d'un recyclage de chutes de pâte suite à la réalisation de ma brioche farcie au poulet et aux poireaux. Encore une fois, j'ai pif-paf-poufé pour ne rien jeter et j'ai très bien fait car on s'est régalés! Cette brioche est très simple à réaliser, légère en comparaison à d'autres et surtout délicieuse! C'est une recette que j'avais trouvée sur le blog de "Une envie irrésistible de sucré" et que j'ai légèrement réadaptée.

Petit rappel des ingrédients pour la pâte à brioche (pour 4 briochettes tressées, portions pour 2 personnes) :
- 250g de farine
- 10g de levure fraîche de boulanger
- 125ml de lait 
- 1 oeuf entier
- 40g de Proactiv
- 1/2 càc de sel
- 1 belle càc de sucre
(Note pour les régimes hypo-chol : j'ai conservé le jaune d'oeuf, ayant peur que la pâte ne réagisse pas bien en ne mettant que du blanc. Au final, cela fait 1/4 de jaune pour cette briochette pour 2 personnes. C'est tout à fait acceptable!)

Pour la garniture, par brioche tressée :
- env. 10g de Proactiv fondu
- env. 2 càc de cassonade
- sucre perlé

Rappel également des indications pour la préparation de la pâte à brioche :
- Dans le bol d'un robot à pétrin, j'ai dilué la levure fraîche dans 80ml de lait tiède. J'ai ajouté la farine, le sucre, l'oeuf et le sel (bien en dernier pour éviter le contact avec la levure). J'ai laissé pétrir pendant env. 2mn, le temps que les ingrédients commencent à bien s'amalgamer, puis j'ai ajouté les 45ml de lait tiède restants.
- Une fois les ingrédients bien incorporés les uns aux autres, j'ai ajouté le Proactiv en dés et ai laissé pétrir env. 6-7mn jusqu'à l'obtention d'une pâte bien homogène.
- J'ai couvert la pâte d'un torchon et l'ai laissée lever pendant 1 bonne heure.

Réalisation des tresses de brioche :
- J'ai bien dégazé la pâte. Pour faire 4 tresses, on roule la pâte en boule que l'on divise en quatre pâtons égaux.
- Sur un plan de travail bien fariné, j'ai abaissé chacun des pâtons sous forme de rectangle à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. J'ai étiré davantage l'un des petits côtés pour former ce qui sera la pointe de la tresse. J'ai badigeonné la pâte de Proactiv fondu et l'ai saupoudrée de cassonade. Puis j'ai incisé 3 "mèches" de pâte dans le sens de la longueur en veillant à les laisser soudées. On obtient alors cela : 


(Oui, mes rectangles ne sont pas toujours parfaitement rectangulaires!)
- Au début du tressage, j'ai badigeonné de Proactiv fondu et saupoudré de cassonade l'autre face des "mèches" de pâte. 


- J'ai fini le tressage en soudant le bout des "mèches" et ai laissé la pâte lever à nouveau pendant 1h. 
- J'ai badigeonné la tresse de lait et ai ajouté du sucre perlé puis je l'ai enfournée pour 20mns à 180°.


Cette brioche tressée n'était pas prévue au programme au départ mais on a adoré! Niveau conservation, c'est pas mal : j'avais bien enfermé la moitié que l'on n'avait pas mangée le jour-même dans un sac congélation et je l'ai repassée rapidement au four pour la tiédir le lendemain matin. Elle n'avait pas pris une ride!
J'en referai une belle fournée la prochaine fois afin d'en avoir toujours au congélo!